Mise à jour le 15 février 2013

Journée noire pour l'emploi en Suisse romande

La restructuration mondiale de Huntsman aura des répercussions importantes à Monthey.

La restructuration mondiale de Huntsman aura des répercussions importantes à Monthey. [Georgios Kefalas - Keystone]

Plus de 230 suppressions de postes en Suisse ont été annoncées vendredi, dont 120 en Romandie. Les cantons de Vaud et du Valais sont concernés.

Dans la seule journée de vendredi, deux entreprises actives en Suisse ont annoncé un total de 230 suppressions d'emplois. Les régions concernées sont le canton de Vaud, celui du Valais et l'agglomération de Bâle.

A Eysins (VD), c'est le groupe alimentaire Kraft Foods Europe qui ferme son centre de recherche et développement. Son transfert à Munich affecte 57 employés du site vaudois, a communiqué vendredi sa maison mère Mondelez.

La nouvelle organisation devrait être opérationnelle d'ici la fin 2013. Une quarantaine de postes seront créés sur le site de Munich et seront proposés, "dans la mesure du possible", aux salariés d'Eysins.

Monthey perd 63 emplois

A Monthey (VS), c'est le groupe chimique américan Huntsman qui confirme sa sévère restructuration en Suisse. Le syndicat Unia avait en effet déjà informé fin janvier qu'une nouveau dégraissage d'ampleur se préparait au sein de l'entreprise.

Sur son site valaisan, ce sont donc  63 emplois qui sont supprimés dont 25 licenciements. Le personnel en a été informé vendredi, à l'issu de la procédure de consultation, a indiqué le porte-parole du groupe.

A Bâle, où le groupe conserve le siège principal de la division "Advanced Materials" pour l'Europe et la recherche et le développement de la division textile, 111 postes sont supprimés. 

gchi/ats

Des employés peu aidés par Huntsman

Dans le cas de la restructuration du groupe Hunstman, plusieurs propositions ont été faites à la direction pour atténuer l'impact de la restructuration durant la période de consultation, mais aucune n'a été retenue, dénonce le syndicat Unia.

La prolongation du délai de consultation a également été rejetée. Le personnel se réunira prochainement pour se déterminer sur la suite qu'il entend donner à cette restructuration "menée à la hache", écrit le syndicat.

La manière de faire de l'entreprise est qualifiée de "choquante" par le syndicat, d'autant plus que Huntsman, qui avait repris en Suisse des activités de Ciba Spécialités Chimique (Ciba SC), a réalisé un exercice record en 2012.

Du côté de Kraftfood à Eysins, une quarantaine de postes seront créés sur le site de Munich et seront proposés, "dans la mesure du possible", aux salariés vaudois, déclare l'entreprise.

Lors d'une phase de consultation au mois de janvier, les collaborateurs touchés ont eu la possibilité de soumettre des propositions. C'est après ces évaluations que Kraftfood a décidé de se déplacer à Munich.

Des entreprises de grandes tailles

Active dans plus de 80 pays, Mondelez International, la maison-mère de Kraftfood, pèse quelque 36 milliards de dollars de revenus annuels. Sa branche européenne, Kraft Foods Europe, compte plus de 24'000 collaborateurs et propose ses produits dans 17 pays.

Concernant le groupe Huntsman, celui-ci emploie quelque 12'000 collaborateurs dans le monde. Son chiffre d'affaires s'est monté l'an dernier à plus de 11 milliards de dollars.