Mise à jour le 30 novembre 2012

Le canton de Vaud interdira les chauffages électriques d'ici 2030

La conseillère dEtat vaudoise Jacqueline de Quattro a invité le monde économique à travailler "main dans la main" avec le canton.
Jacqueline de Quattro présente la nouvelle loi sur l'énergie du canton de Vaud. [Laurent Gillieron - Keystone]
Pour donner un signal fort à la sortie du nucléaire et adhérer à la stratégie de la Confédération, le Conseil d'Etat vaudois prévoit notamment de favoriser les énergies renouvelables et d'interdire les chauffages électriques d'ici à 2030.

La nouvelle loi sur l'énergie vaudoise vise l'efficacité énergétique et l'encouragement aux énergies renouvelables. Le tout devrait permettre au canton d'anticiper la sortie du nucléaire. Les premiers réacteurs en Suisse devraient être éteints en 2019 déjà. Ce projet de loi soumis au Grand conseil vendredi se base sur deux axes.

Premier axe: d'ici à 2030, tous les chauffages électriques fixes à résistance devront être remplacés. Mais il s'agit de ne pas risquer un refus populaire tel que l'a connu le canton de Fribourg le week-end dernier. La ministre vaudoise de l'Environnement, Jacqueline de Quattro, a pris les devants. Des subventions et des dérogations sont prévues et le délai de remplacement a été rallongé à 2030.

Certificat énergétique

Une autre mesure est l'introduction d'un certificat énergétique pour les bâtiments neufs ou avec d'importantes rénovations à faire. Ce certificat permettra aux propriétaires de savoir où leur bâtiment en est énergétiquement.

Le deuxième axe concerne toutes les constructions nouvelles. Celles-ci devront couvrir au moins 20% de leurs besoins en électricité via des énergies renouvelables, le plus souvent avec des panneaux solaires.

Ce projet de loi doit désormais passer la rampe du Grand Conseil. où il est promis à d'âpres débats.

Valérie Hauert/lan