Mise à jour le 15 novembre 2012

Le trafic cycliste en ville de Lausanne a augmenté de 90% en 10 ans

Les étudiants des hautes écoles lausannoises sont encouragés à utiliser le vélo.
Les étudiants des hautes écoles lausannoises sont encouragés à utiliser le vélo. [Dominic Favre - Keystone]
Entre 2002 et 2012, Lausanne a enregistré une augmentation de 90% du trafic cycliste, a appris la RTS. La ville prévoit de dépenser 13 millions de francs en trois ans pour développer la mobilité douce.

Le trafic cycliste en ville de Lausanne a augmenté de 90% entre 2002 et 2012, selon une étude statistique dévoilée par la RTS. Cette hausse significative a été observée grâce à l'installation de quatre points de comptage situés au centre-ville.

Pourtant Lausanne, avec sa dénivellation de plus de 500 mètres, n'est a priori pas un paradis pour cyclistes. Sa physionomie ajoute de grosses difficultés à l'aménagement de tracés pour les vélos. Mais avec plus de 50 kilomètres de pistes cyclables aménagées en 10 ans, la ville profite d'une stratégie de mobilité douce mise en place en 1996 et qui a nécessité de gros investissements.

Grâce au M2

C'est également l'aménagement du métro M2 qui a obligé la Municipalité à redessiner des routes et permis d'y intégrer des voies pour les deux roues. Lausanne prévoit ainsi de renouveler cette stratégie dans le futur, notamment lors de la création du tram entre Renens et le Flon, comme l'annonce Olivier Français, municipal en charge des travaux.

Ces trois prochaines années, quelque 13 millions de francs vont être dépensés par la ville pour le développement de sa mobilité douce. D'ici 2017, 20 kilomètres supplémentaires de pistes cyclables seraient ouvertes.

Laurence Jobin/vkiss