Mise à jour le 03 décembre 2012

L'Eglise protestante vaudoise dit oui à un rite pour les couples gays

L'Eglise protestante vaudoise met en place un rite pour les personnes de même sexe
L'Eglise protestante vaudoise met en place un rite pour les personnes de même sexe 19h30 / 2 min. / Le 03 novembre 2012
Le Synode de l'Eglise protestente vaudoise a donné son aval à la mise sur pied d'un rite pour les couples homosexuels en partenariat enregistré. Sa forme doit encore être définie.

Le Synode de l'Eglise protestante vaudoise (EERV) a accepté samedi le principe d'un rite pour les couples homosexuels en partenariat enregistré. Il décidera ultérieurement de la forme de ce rite.

Après l'entrée en matière votée vendredi, le Synode a adopté samedi à St-Sulpice le principe d'un rite pour les couples de même sexe liés par un partenariat enregistré. Mais après plusieurs heures de débat, il a repoussé à plus tard la question délicate du type de liturgie qui sera proposée.

Le Synode a chargé le Conseil synodal, l'exécutif de l'église, de lui soumettre diverses formes de rites d'ici la fin de la législature, en 2014. Durant le débat, de nombreuses voix se sont élevées pour dire que la bénédiction proposée par le Conseil synodal était trop proche de la bénédiction de mariage. Même l'Etat fait la distinction entre "mariage" et "pacs", ont-ils rappelé.

Dixième avis favorable en Suisse

Certains estimaient même que le débat n'est pas mûr, et qu'il fallait reporter toute décision. Cette proposition a été repoussée.

L'Eglise protestante vaudoise devient la dixième en Suisse, et la première exclusivement francophone, à proposer un rite aux couples de même sexe. Fribourg et Berne-Jura ont franchi le pas.

ats/rber

Le droit au mariage "pour tous" divise la France

La maire d'une petite commune du nord de la France a annoncé samedi qu'elle célébrerait le 10 novembre le mariage de deux femmes. La loi sur le droit au mariage "pour tous", qui sera adoptée mercredi par le gouvernement et provoque des remous, ne sera alors pas encore votée.

Le projet de loi sera présenté mercredi au Conseil des ministres par la ministre de la Justice Christiane Taubira, alors que 58% des Français se déclarent aujourd'hui favorables au mariage des homosexuels, un chiffre en baisse par rapport à 2011 (63%). Il sera examiné par le Parlement en janvier 2013.

L'Eglise catholique a réaffirmé samedi son opposition à ce projet par la voix du président de la conférence épiscopale Mgr André Vingt-Trois.