Mise à jour le 02 novembre 2012

L'Eglise protestante de Vaud envisage une bénédiction pour les couples gays

La liturgie proposée serait proche de celle de la bénédiction du mariage.

La liturgie proposée serait proche de celle de la bénédiction du mariage. [Vincenzo Pinto / AFP]

Les délégués au Synode de l'Eglise évangélique réformée vaudoise ont accepté vendredi, à une claire majorité, de se pencher sur la création d'un acte liturgique pour les couples homosexuels unis par un partenariat enregistré.

L'Eglise protestante vaudoise pourrait devenir la première église romande à proposer une bénédiction pour les couples de même sexe. Réunis vendredi à St-Sulpice, les délégués au Synode ont accepté d'entrer en matière par 55 "oui" contre 31 "non" et une abstention.

Le Conseil synodal (l'exécutif de l'Eglise évangélique réformée vaudoise) propose au Synode (le législatif) de créer un acte liturgique pour les couples de même sexe, à condition qu'ils soient liés par un partenariat enregistré. Cet acte prendrait la forme d'une bénédiction, a précisé le Conseil synodal. Une liturgie est également proposée, proche de celle de la bénédiction du mariage.

Fortes réticences parmi les paroissiens

Le débat sur l'entrée en matière a opposé deux camps distincts. Les délégués favorables ont fait valoir que l'église devait aller de l'avant et rester en phase avec la société. De nombreuses voix ont estimé au contraire que le sujet n'était pas mûr, et ont proposé de renvoyer le dossier au Conseil synodal pour qu'il revienne avec des propositions moins proches de la liturgie de mariage.

"Les réticences sont fortes parmi les paroissiens", ont rappelé les opposants, qui mettent en avant des risques de désunion interne. La discussion se poursuivra samedi. Le Synode devrait d'abord se prononcer sur la question de principe d'un tel acte liturgique avant d'en examiner le contenu. Neuf églises réformées suisses, dont Berne et Fribourg, pratiquent déjà de telles bénédictions.

ats/ptur