Rejet de Sion 2026.

Le suivi de la votation cantonale

Publié le 10 juin 2018 - Modifié le 10 juin 2018

Les Valaisans rejettent à 54% le projet de Jeux olympiques à Sion

- Les Valaisans ont rejeté dimanche le financement du projet de Jeux olympiques à Sion en 2026. Le non atteint 53,98%.

- Le chef-lieu Sion a refusé les JO à plus de 60% et les grandes localités comme Monthey, Martigny, Sierre, Viège et Brigue ont aussi dit non, tout comme les communes alpines de Nendaz et Zermatt. Dans le camp du oui figurent les stations d'Ayent, Crans-Montana, Evolène, Saas-Fee ou Hérémence.

- La participation a atteint 62,6%.

- Les Valaisans devaient approuver ou non l'octroi d'un crédit d'engagement de 100 millions de francs, soit le montant maximal accepté le 9 mars par le Grand Conseil valaisan.

Suivi assuré par Mouna Hussain et Mathieu Henderson

  • 20h00

    Un fossé entre deux Valais?

    Malgré les engagements de tous bords, la population n'a pas suivi. Les Valaisans ne croient-ils plus en leurs autorités?  Très virulente, la campagne a laissé des traces entre un certain Valais, celui des élites politiques, du tourisme, de l'immobilier et une majorité quasi silencieuse.

    >> Le reportage du 19h30:

    Le non aux JO 2026 révèle un fossé entre deux Valais
    19h30 - Publié le 10 juin 2018

    >> Le commentaire de Massimo Lorenzi:

    Non à Sion 2026 : le commentaire de Massimo Lorenzi
    19h30 - Publié le 10 juin 2018

  • 19h45

    Le récit de la journée

    Il y a eu tout petit de suspense en début d'après-midi mais les choses sont vites devenues très claires. Retour sur cette journée qui a vu les Valaisans refuser à 54% les 100 millions de francs demandés par le canton pour Sion 2026.

    Le Valais a dit non à 54% aux Jeux olympiques 2026
    19h30 - Publié le 10 juin 2018

    >> Les explications de notre journaliste Anne-Cathia Marchon:

    Non à Sion 2026 : les explications d'Anne-Cathia Marchon
    19h30 - Publié le 10 juin 2018

  • 19h20

    Le résultat commune par commune

    Les résultats de la votation varient fortement selon les communes. A l'exception de la ville-hôte Sion, qui a dit non à 61%, la plupart des communes qui devaient accueillir des épreuves ont dit oui, à l'image de Champéry, (54%), Vex (54%), Veysonnaz (62,5%) et Crans-Montana (57%).

    >> Lire aussi: Les communes où étaient prévues des épreuves tendent à soutenir Sion 2026

  • 19h05

    Les dessins de Chappatte

  • 18h45

    Interview du président de Sion Philippe Varone

    Philippe Varone, président de la ville de Sion.
    Olivier Maire - Keystone
    Forum - Publié le 10 juin 2018

  • 18h20

    Table ronde dans Forum

    >> Débat entre Frédéric Favre, conseiller d'Etat PLR valaisan, Werner Augsburger, ancien chef de mission chez Swiss Olympic, Robert Cramer, conseiller aux Etats Vert genevois, et Grégoire Junod, syndic de Lausanne:

    Le camp des opposants aux jeux d'hiver célèbre sa victoire à Sion.
    Jean-Christophe Bott - Keystone
    Forum - Publié le 10 juin 2018

  • 18h00

    Débat entre Christophe Darbellay et Cyrille Fauchère

    Le conseiller d'Etat PDC valaisan Christophe Darbellay et le municipal à Sion et vice-président de l'UDC du Valais romand Cyrille Fauchère ont débattu dans l'émission Forum au refus de Sion 2026.

    Cyrille Fauchère et Christophe Darbellay.
    Sion.ch/Keystone
    Forum - Publié le 10 juin 2018

  • 17h35

    "On ne parlera plus de JO en Suisse pendant 20 ans", selon Ueli Maurer

    "La population a décidé, il faut l'accepter", a déclaré le ministre des Finances Ueli Maurer. "Le milliard (prévu par la Confédération) restera dans mon porte-monnaie pour d'autres devoirs, a-t-il déclaré.

    "Les Jeux olympiques sont aussi un investissement pour des régions, pour l'avenir, pour les jeunes, ils ne représentent pas uniquement un coût", a relevé le conseiller fédéral, selon lequel on ne parlera plus de JO en Suisse durant au moins vingt ans.

  • 17h20

    Le peuple suisse a douché plus d'un rêve olympique

    Depuis les derniers Jeux olympiques d'hiver organisés en Suisse, à Saint-Moritz (GR) en 1948, la plupart des consultations populaires portant sur une candidature helvétique à l'organisation de JO se sont soldées par des refus. Avec notamment deux rejets coup sur coup dans les Grisons en 2013 et 2017 et auparavant l'échec de la candidature Montreux-Berne en 2002.

    Et quand ce ne sont pas les urnes qui ont tranché en défaveur des JO, c'est le CIO qui a choisi d'autres villes-hôtes. Sion s'est par deux fois mise sur les rangs pour une candidature olympique, avec le soutien de sa population. Dans les deux cas, le CIO a mis un terme à ses projets, une première fois en 1995, quand il a préféré Salt Lake City pour les Jeux de 2002 et une deuxième fois en 1999, quand il a choisi Turin pour les Olympiades de 2006.

    >> Retour sur tous ces échecs olympiques: Avant Sion 2026, le peuple suisse a douché plus d'un rêve olympique

  • 16h55

    Disparité entre plaine et montagne

    Les résultats ont montré une grande disparité entre les communes de plaine et celles de montagne. Les villes ont elles toutes rejeté le projet.

    "Oui" en montage

    Les communes de montagne se sont montrées plutôt favorables. A Crans-Montana, 57% des électeurs ont glissé un oui dans l'urne. Ils ont été 62% dans le même cas à Goms, 70% à Fiesch, 65% à Evolène, 62% à Veysonnaz, 57% à Bagnes, 66% à Saas Fee, 67% à Anniviers, 53% à Champéry, 65% à Loèche-les-Bains.

    Mais il y a quelques fausses notes dans ce concert. Zermatt a refusé à une majorité de 54%, Nendaz à 52%.

    "Non" en plaine

    Une majorité des communes de plaine ont penché pour le non, parmis lesquelles Sion (61%), Martigny (61%), Brigue (58%), Sierre (57%), Conthey (54%), Savièse (55%), Fully (59%), Monthey (65%), Saxon (66%), Saint-Maurice (60%), Vétroz (53%) et Viège à 51%.

  • 16h46

    "Le sport pas assez mis en avant", regrette Sophie Lamon

    L'escrimeuse Sophie Lamon a exprimé sa grande déception, regrettant que l'aspect sportif n'ait pas été assez mis en avant. Elle a en revanche salué la mobilisation des athlètes pour cette candidature.

    Barbara Lanthemann, présidente du Parti socialiste valaisan, a pour sa part qualifié le refus valaisan de "vote sage". Pour elle, les supporters du projet n'ont pas été en mesure de donner des garanties que les Jeux d'hiver ne conduiraient pas à de nouvelles coupes budgétaires.

    Débat entre Barbara Lanthemann et Sophie Lamon sur Sion 2026
    L'actu en vidéo - Publié le 10 juin 2018

  • 16h30

    "C'était une épreuve difficile à gagner", confie le président du comité d’organisation

    Le président du comité d’organisation Jürg Stahl a aussi fait part de sa déception au micro de la RTS: "On a quand même 60'000 personnes en Valais qui ont cru en notre rêve des JO, et c'est une sacrée motivation pour rester debout."

    Juerg Stahl avait remplacé Jean-Philippe Rochat à la tête du comité "Sion 2026".
    Peter Klaunzer - Keystone
    Emission spéciale de l'Info - Publié le 10 juin 2018

  • 16h25

    Le Conseil fédéral "prend connaissance" du refus

    Le Conseil fédéral a pris connaissance du vote valaisan et soutient la décision du comité d'organisation de ne pas déposer de dossier de candidature auprès du CIO. Il informera le Parlement en ce sens, a indiqué le porte-parole du gouvernement André Simonazzi au début de la conférence de presse du Conseil fédéral sur le résultat des votations fédérales.

  • 16h10

    Le communiqué du Conseil d'Etat

    Le communiqué du Conseil d'Etat.
    Le communiqué du Conseil d'Etat. [vs.ch]

  • 15h52

    "Ce refus ne me fragilise pas politiquement", estime Christophe Darbellay

    Le conseiller d’Etat valaisan Christophe Darbellay estime que le refus du projet Sion 2026 ne le fragilise pas politiquement. "C'est un débat qui a traversé et divisé tout le Valais."

    "Nous avons réussi à remonter la pente, mais pas suffisamment", regrette encore Christophe Darbellay.

  • 15h45

    Le canton de Berne ferme son dossier olympique

    Suite au non des Valaisans, le canton de Berne interrompt immédiatement ses travaux de préparation pour les Jeux d'hiver, a indiqué la direction de l'économie publique.

    Les tournois de hockey sur glace auraient dû se dérouler à Berne et à Bienne, le combiné nordique et le saut à ski à Kandersteg.

    Les habitants de la station bernoise avaient d'ailleurs très largement voté vendredi soir en faveur d'un crédit de 1,2 million de francs, une somme qui devait surtout servir à prolonger la route d'accès au tremplin de saut à ski. Cette décision perd toute validité.

    La votation populaire cantonale sur le crédit pour les JO était prévue pour février 2019.

  • 15h38

    "On a mouillé le maillot", assure Frédéric Favre

    Le conseiller d’Etat valaisan Frédéric Favre et vice-président de la campagne pour Sion 2026 aurait voulu "montrer le Valais et la Suisse à la planète entière", confie-t-il dans une interview à la RTS.

  • 15h27

    "Il faut construire autre chose", espère Philippe Leuba

    Le conseiller d’Etat vaudois Philippe Leuba espère que "la Suisse va construire autre chose pour continuer à avancer, et croire en l’avenir."

  • 15h22

    "Un message brouillé", selon le professeur Laurent Tissot

    Le professeur d'histoire à l'université de Neuchâtel Laurent Tissot estime que le message autour des Jeux olympiques de Sion 2026 était brouillé.

    Laurent Tissot analyse la défaite de Sion 2026
    L'actu en vidéo - Publié le 10 juin 2018

  • 15h15

    "C'est une défaite de Guy Parmelin"

    "Sion 2026 était un enjeu national", analyse Thibaut Schaller dans l'émission spéciale de la RTS consacrée aux votations.

  • 15h05

    Denis Oswald (CIO) déplore une mécompréhension

    Pour le membre du CIO Denis Obwald, les Valaisans n'ont pas compris les réformes faites dans l'organisation des Jeux olympiques futurs.

  • 14h45

    "Le Valais a démontré sa volonté de créer des projets"

    Grande déception pour le coprésident du comité pour le oui, David Crettenand, qui reste tout de même positif pour l'avenir du canton.

    Malgré une campagne difficile, le PLR veut dépasser les rancoeurs qui s'y sont créées.

  • 14h38

    Les autorités actent la défaite

    "Nous sommes déçus, mais nous comprenons aussi, a réagi le conseiller d'Etat Frédéric Favre lors d'une conférence de presse. C'est l'exercice de la démocratie, il n'est plus question pour le Valais de participer à la candidature des JO d'hiver 2026."

    Le vice-président de la candidature a cependant salué la mobilisation des citoyens valaisans et noté que cet objet de votation avait "intéressé tout le monde".

    Il a invité tout le monde à tourner la page de cette défaite.

    Le conseiller d'Etat Christophe Darbellay a pour sa part déploré les pertes pour l'économie valaisanne.

  • 14h30

    Satisfaction dans le camp du "non"

    La PS Barbara Lanthemann, la Verte Marylène Volpi Fournier et Jean-Marie Bornet du Rassemblement citoyen Valais ont exprimé leur satisfaction.

    Le Valais a beaucoup de projets sur lesquels se concentrer, rappellent les trois opposants à Sion 2026.

  • 14h20

    Non final à 53,98%

    Toutes les communes valaisannes ont désormais saisi leurs résultats.

    Le soutien financier à l'organisation des Jeux olympiques d'hiver "Sion 2026" a été rejeté à 53,98% (71'579 voix), contre 46,02% (61'019 voix) de "oui". La participation valaisanne s'est élevée à 62,6%.

    Les résultats de la votation sur Sion2026 publiés par la chancellerie cantonale.
    Les résultats de la votation sur Sion2026 publiés par la chancellerie cantonale. [vs.ch]

    Le Bas-Valais a rejeté le projet à 58,10%, avec une participation à 60,9%.

    Le Haut-Valais a voté pour Sion 2026 à 51%, avec une participation à 57,1%.

    Le Valais central a basculé dans le camp du "non" (53,7%), avec une participation de 67,9%.

  • 14h10

    Colère du PS Hans Stöckli

    Le conseiller aux Etats socialiste bernois Hans Stöckli, vice-président de la candidature Sion 2026, a exprimé sa déception sur les ondes de la RTS.

  • 14h07

    Plus que six villes en lice

    Après le rejet de la candidature de Sion, il reste encore six villes candidates pour les JO 2026: Stockholm (Suède), Calgary (Canada), Graz (Autriche), Cortina d'Ampezzo-Milan-Turin (Italie), Sapporo (Japon), Erzurum (Turquie). La ville hôte sera désignée en septembre 2019.

  • 14h00

    Le WWF "heureux" du "non"

    "Nous sommes heureux que le peuple valaisan se soit prononcé contre la tenue de Jeux olympiques en Suisse", s'est réjoui le WWF Valais.

    "Le temps est maintenant à la réflexion, précise le communiqué. L’espace alpin n’a pas besoin d’événements démesurés, mais d’une meilleure protection et d’un développement durable."

  • 13h50

    Réaction de l'UDC Jean-Luc Addor

    Le conseiller national UDC Jean-Luc Addor réagit au rejet de la candidature aux JO Sion 2026. "Le projet tel qu'il a été présenté n'a pas recueilli la confiance des Valaisans, ni même de la ville-hôte", souligne-t-il.

  • 13h35

    Conthey dit non

    La commune de Conthey dit non à 54%. Ne manque plus que la commune de Chalais pour clore le résultat.

  • 13h30

    Le "non" l'emporte à près de 54%

    Après dépouillement de 98,4% des communes, le "non" l'emporte à 53,97%, soit plus de 10'000 voix d'avance sur le oui (46%). La participation s'élève à 62,5%.

    Manquent encore les résultats des communes de Conthey et de Chalais.

  • 13h28

    Sion dit non à Sion 2026

    Le chef-lieu du Valais a dit non au financement de Sion 2026 à 60,9%, contre 39,1% de oui, et une participation de 65,6%.

  • 13h23

    Non massif à Monthey

    La commune de Monthey dit non à 65%, élevant le non valaisan à plus de 53%.

  • 13h15

    Le coprésident du camp du "oui" optimiste

    "On espère renverser la tendance avec les dernières communes", espère Vincent Riesen, coprésident de la campagne du "oui".

  • 13h10

    Le Valais central se dirige vers le "non"

    Si le vote de la commune de Sion n'est pas encore connu, le Valais central se place pour le moment dans le camp du non (51,22%).

    Après le dépouillement de 119 communes, le Bas-Valais dit largement "non" (57,18%). À l'inverse, le Haut-Valais glisse un timide "oui" (51%).

  • 13h00

    Le camp du "oui" inquiet

  • 12h55

    52,6% de non après 118 communes

    Après le dépouillement de 118 communes (94%), le non l'emporte à 52,6% contre 47,4% de oui.

    La participation s'élève pour l'instant à 63%.

  • 12h45

    Le Valais divisé

    Le canton du Valais paraît divisé sur la votation Sion 2026. Le Haut-Valais y est favorable, le Valais central semble indécis tandis que le Bas-Valais fait pencher la balance vers le non.

    Les communes de Martigny, Savièse, Vétroz, Sierre, Collombey-Muraz, Saint-Maurice, Viège et Brigue disent non.

    Disent en revanche oui les communes d'Ayent, Crans-Montana, Anniviers, Martigny-Combe, Veysonnaz et Lens.

    La commune valaisanne qui a le plus soutenu le projet Sion 2026 est Saas-Almagell (78,1%).

  • 12h40

    Des communes de montagne disent non

    À la surprise générale, certaines communes de montagne disent non à Sion 2026, comme Zermatt (53,97%), Nendaz (52,25%).

  • 12h35

    L'humoriste Frédéric Recrosio prépare l'après-votation

  • 12h25

    Le résultat de 103 communes connus

    Alors que les résultat de plus de 103 communes ont été saisis, le camp du non prend de l'avance avec 52,02%, contre 47,98% de oui.

  • 12h15

    Impression du coprésident de l'UDC Valais romand

    Cyrille Fauchère, coprésident de l'UDC du Valais romand, donne un pronostic défavorable à Sion 2026, même s'il se dit encore prudent.

  • 12h10

    Le "non" en tête

    Les résultats s'annoncent serrés pour la votation cantonale.

    Selon les premiers chiffres officiels, le "non" pour Sion 2026 serait en tête avec 51,58% (32'335 voix), contre 49,42% de "oui" (31'267 voix), après le dépouillement de 77 communes sur 126.

    La participation s'élève pour l'instant à 65%.

  • 11h50

    Réaction d'un Sédunois sur la campagne de Sion 2026

  • 11h45

    Premières tendances

    Selon le conseiller communal Yvan Maistre, Evolène dirait "oui" à 65%, avec une participation de 75%

    Selon le média valaisan Le Nouvelliste, les communes d'Ayent, de Hérémence, de Bagnes et de Veysonnaz auraient accepté le financement des JO Sion 2026, tandis que Fully, Vollèges, Vionnaz et Troistorrents l'auraient rejeté.

  • 11h30

    Les Valaisans encore aux urnes

    Les Valaisans sont aux urnes ce dimanche matin. Les bureaux de vote sont encore ouverts jusqu'à midi à Sion.

  • 11h20

    Les derniers sondages

    Selon un sondage de l'institut Sotomo réalisé mi-mai, 58% des Valaisans s'opposaient au crédit d'engagement pour l'organisation des JO d'hiver, alors que 42% y étaient favorables.

    >> Lire: Près de 60% des Valaisans diraient non au crédit pour Sion 2026

  • 11h10

    Les vifs débats sur Sion 2026

    >> Le débat d'Infrarouge avec Frédéric Favre,Adolf Ogi, Chantal Bournissen, Cyrille Fauchère, Barbara Lanthemann, Alain Cottagnoud et Christophe Dubi:

    Combien coûterons les JO de Sion 2026 et comment seront-ils financés ?
    Infrarouge - Publié le 16 mai 2018

     

    >> Le débat de Forum avec Christophe Darbellay, Nicolas Bideau, Cyrille Fauchère et Adèle Thorens:

     

    De gauche à droite: Cyrille Fauchère, Adèle Thorens, Christian Favre, Marie Giovanola, Nicolas Bideau et Christophe Darbellay.
    RTS
    Forum - Publié le 07 mai 2018

  • 11h00

    Les opposants au projet

    Les opposants à Sion 2026 dénoncent un projet "mal ficelé", qui coûterait plus cher que les évaluations annoncées. Avec le risque que les contribuables valaisans paient alors que le Comité international olympique (CIO) "encaisse".

    Le camp du non dénonce également l'argument de la durabilité. Les JO n'ont aucune vocation à préserver la nature et le paysage, estime le comité "Non aux JO", qui juge par ailleurs que le CIO constitue un partenaire à l'image écornée.

    >> Lire l'interview de Jean-Pascal Fournier (Verts):: "On surestime les retombées et on sous-estime les coûts de Sion 2026"

    Le Parti socialiste du Haut, le PS du Valais romand, les Verts, le Rassemblement citoyen valaisan et l'UDC du Valais romand s'opposent à ce projet.

    Les affiches des opposants au projet de candidature aux JO d'hiver Sion 2026.
    Les affiches des opposants au projet de candidature aux JO d'hiver Sion 2026. [Jean-Christophe Bott - Keystone]

  • 10h50

    Les partisans à Sion 2026

    Le crédit d'engagement est soutenu par le Conseil d'Etat valaisan, "convaincu que l'organisation de Jeux olympiques en Valais offrira un grand nombre d'opportunités et de retombées positives pour (le) canton".

    Le comité de soutien à Sion 2026 fait valoir les retombées des Jeux, dont "les infrastructures pérennes" et les nuitées générées durant la manifestation, estimées entre 1,5 et 2,4 millions, selon une étude commandée par Swiss Olympic.

    Les JO créeront par ailleurs 6000 places de travail en sept ans, dont une grande partie en Valais, selon le camp du oui.

    >> Lire l'interview de Serge Métrailler (PDC): "On peut faire de Sion 2026 un instrument de transition écologique"

    Le PLR valaisan, le PDC du Valais romand et du Haut-Valais, les chrétiens-sociaux haut-valaisans et l'UDC du Haut-Valais se sont prononcés en faveur de ces JO présentés comme durables et raisonnables.

    Campagne sur la Piste de l'Ours en Valais en soutien au projet de candidature pour les JO Sion 2026.
    Campagne sur la Piste de l'Ours en Valais en soutien au projet de candidature pour les JO Sion 2026. [Valentin Flauraud - Keystone]

  • 10h40

    La répartition des coûts

    Le financement du canton du Valais pour les JO d'hiver 2026 s'articule en deux parties: 60 millions de francs pour subventionner la construction d'infrastructures durables, et 40 millions de francs pour la prise en charge des frais de sécurité publique.

    Le montant global des investissements liés aux infrastructures s'élèverait à 100 millions de francs, la Confédération y participant à hauteur de 30%. Les 70 millions restants seraient donc à la charge des cantons hébergeant des épreuves des JO, dont 60 millions pour le Valais.

    Quant aux coûts de la sécurité publique, ils sont estimés à 303 millions de francs. La Confédération entend prendre à sa charge 129 millions de francs, laissant les "cantons sites" couvrir les 174 millions restants, dont 40 millions pour le Valais.

    >> Les chiffres précisés dans le 19h30:

    Votations Sion 2026: les précisions de Laurent Dufour
    19h30 - Publié le 02 mai 2018

    >> Lire aussi: Le Valais aux urnes pour trancher sur le projet de JO Sion 2026

  • 10h30

    Le dossier complet

    La votation de dimanche passionne et divise au-delà des frontières cantonales. Les enjeux, les interviews, les débats dans notre dossier complet: