Modifié le 31 janvier 2018

Yannick Buttet retrouve ses fonctions communales le 1er février

Le PDC valaisan Yannick Buttet.
Le PDC valaisan Yannick Buttet. [Peter Schneider - Keystone]
Après un retrait suite à des accusations de harcèlement, le politicien valaisan Yannick Buttet (PDC) retrouvera ses fonctions de président communal de Collombey-Muraz dès le 1er février, selon les informations de Radio Chablais.

L'élu PDC avait démissionné du Conseil national après avoir été accusé de harcèlement sexuel en Valais et à Berne. Yannick Buttet est en arrêt maladie depuis le 4 décembre pour "traiter des problèmes d'alcool".

>> Voir aussi: Yannick Buttet annonce qu'il se retire "temporairement" de la vie politique

Même s'il poursuit sa thérapie, le politicien est en mesure de revenir aux affaires dès le 1er février, a confirmé mardi le Valaisan à Radio Chablais.

Le municipal socialiste et vice-président de la commune Olivier Turin, qui a occupé la présidence de la commune durant deux mois en raison de l'absence de Yannick Buttet, a indiqué à l'ats que l'ex-conseiller national assumera normalement son mandat de de président, qui équivaut à un taux d'occupation à 60%.

Sa démission avait été exigée

Après la démission de Yannick Buttet du Conseil national, Les Verts et le Parti socialiste avaient exigé qu'il quitte également son poste à la tête de la commune de Collombey-Muraz, estimant que "toute forme de harcèlement est intolérable" et que les agissements du président de commune "ne sont pas compatibles" avec la fonction qu'il occupe.

Le Valaisan a démissionné de plusieurs de ses fonctions, dont celle de vice-président du PDC Suisse et de membre de la Société suisse des officiers.

>> Les Verts du Chablais prennent acte du retour aux affaires de Yannick Buttet:

mh/boi avec ats

Publié le 30 janvier 2018 - Modifié le 31 janvier 2018