Modifié le 20 décembre 2017

Les vendanges valaisannes au plus bas depuis 51 ans après le gel et la grêle

Fabrice Betrisey, chef de culture des caves Vocat et Fils, lors des vendanges dans les vignes entre Veyras et Sierre le 12 septembre 2017.
Fabrice Betrisey, chef de culture des caves Vocat et Fils, lors des vendanges dans les vignes entre Veyras et Sierre le 12 septembre 2017. [Olivier Maire - Keystone]
Les vendanges 2017 en Valais sont les plus faibles depuis 1966 à cause du sévère gel d'avril. La qualité est en revanche au rendez-vous grâce à des températures élevées. Le millésime est prometteur.

Au final, les vignerons valaisans ont encavé 32,8 millions de kilos de raisin. Cette récolte est la plus faible depuis 1966, elle est inférieure de 30% à la moyenne des dix dernières années.

L'état sanitaire de la vendange est en revanche irréprochable, les raisins sont de très haute qualité. Le millésime 2017 est "prometteur", communique mercredi l'Etat du Valais.

Gel et grêle

La vigne a subi de véritables montagnes russes climatiques en 2017. Le mois de janvier a été le plus froid depuis 30 ans, mars s'est avéré inhabituellement chaud. Les bourgeons sont apparus avec une dizaine de jours d'avance sur la moyenne décennale. Les fortes gelées des nuits du 19 au 23 avril ont provoqué d'importants dégâts à une végétation déjà très avancée.

Particulièrement chaud, le mois de juin a favorisé la croissance. Mais le 1er août, certaines vignes ont été frappées par un épisode de grêle intense. La récolte 2017 a donné 18,8 millions de kilos de raisins rouges et 14 millions de kilos de blancs.

ats/cab

Publié le 20 décembre 2017 - Modifié le 20 décembre 2017