Modifié le 19 septembre 2017

La chasse haute aux cerfs, chamois et chevreuils est ouverte en Valais

Un cerf, photographié le 2 septembre 2017. 1800 d'entre eux doivent être abattus selon le service cantonal valaisan de la chasse.
Un cerf, photographié le 2 septembre 2017. 1800 d'entre eux doivent être abattus selon le service cantonal valaisan de la chasse. [Keystone]
La saison de la chasse haute est ouverte pour deux semaines en Valais. Cerfs, chamois et chevreuils sont dans le viseur des quelque 2400 chasseurs du canton, un nombre qui reste stable année après année.

La chasse est un des instruments de régulation de la faune sauvage. Le service cantonal de la chasse fixe chaque année des objectifs à atteindre.

Cette année, il veut encore accentuer la pression sur la population de cerfs. Friands de bourgeons et d'écorces, les cervidés constituent un obstacle à la pousse des jeunes arbres et à la régénération des forêts. Or, le canton veut rajeunir des forêts de protection vieillissantes qui représentent 87% des espaces boisés.

1800 cerfs à abattre

Le service de la chasse a fixé comme objectif le tir de 1800 cerfs sur un cheptel de 5200 têtes. L'an dernier, les chasseurs en avaient abattu 1600, trop peu pour stabiliser la population. Une chasse spéciale avait dû être organisée après la saison pour prélever quelques bêtes supplémentaires.

Pour le chamois, le service de la chasse espère en voir tomber 2700 sur un cheptel d'une vingtaine de milliers d'animaux. Quant aux chevreuils, l'objectif est d'en prélever 1500 sur 5000, des objectifs similaires à ceux de l'année dernière.

ats/pym

Publié le 19 septembre 2017 - Modifié le 19 septembre 2017