Modifié le 15 septembre 2017

Crédit de 35 millions de francs accepté en Valais pour lutter contre le gel

Le canton du Valais débloque 35 millions pour lutter contre le gel
Le canton du Valais débloque 35 millions pour lutter contre le gel 19h30 / 1 min. / le 15 septembre 2017
Le Grand Conseil valaisan a accepté vendredi à l’unanimité le crédit-cadre de plus de 35 millions de francs en faveur de mesures pour lutter contre le gel printanier. Celui-ci avait notamment endommagé 40% du vignoble en avril.

L'enveloppe de 35,2 millions de francs sera assurée par la Confédération et le canton du Valais. "Nous sommes très heureux d'apprendre que les députés ont voté à l'unanimité ce crédit-cadre pour les luttes par aspersion contre le gel de printemps", se réjouit André Fontannaz, vigneron-encaveur Vétroz, interrogé dans le 19h30 de la RTS.

Ce soutien permettra en effet la mise en place de nouveaux moyens d'aspersion, soit l'arrosage des arbres avec de l'eau pour former une poche de glace protectrice autour des bourgeons. Un système efficace mais très coûteux.

Mesures plus efficaces

"Ce printemps, nous avions quelques systèmes - des canons à air chaud et des bougies - mais on s'est rendu compte qu'avec cette gelée noire, la seule mesure efficace est la lutte par aspersion", a encore indiqué André Fontannaz à la RTS.

Concrètement, 1600 hectares situés dans la plaine du Rhône bénéficieront de mesures d’irrigation. Impossible par contre d’utiliser le même système sur les coteaux. "En plaine cela se prête particulièrement bien, grâce notamment à la nappe phréatique. Au niveau des coteaux, (cela est plus compliqué) en termes de stabilité du vignoble mais aussi en termes de quantité d'eau disponible durant la période de gel", explique de son côté Laurent Maret, ingénieur au Service valaisan de la viticulture.

Installer ces systèmes d’aspersion prendra du temps. Seule une petite partie des cultures sera protégée avant le printemps prochain.

hend

Publié le 15 septembre 2017 - Modifié le 15 septembre 2017