Modifié le 04 septembre 2017

L'UDC valaisanne retire son recours contre l'élection au Conseil d'Etat

L'UDC Jean-Luc Addor colle une affiche UDC, lors du second tour des élections au Conseil d'Etat valaisan le 19 mars 2017 à Sion.
L'UDC Jean-Luc Addor colle une affiche UDC, lors du second tour des élections au Conseil d'Etat valaisan le 19 mars 2017 à Sion. [Olivier Maire - Keystone]
 L'UDC du Valais romand (UDCVR) a décidé de retirer le recours qu'elle avait déposé au Tribunal fédéral contre l'élection du Conseil d'Etat de mars. Elle critique "le silence et la lenteur" du Ministère public valaisan dans ce dossier.

"Rien ne permet de penser que tout soit entrepris (...) pour vérifier des soupçons légitimes", a indiqué dimanche l'UDCVR. Il faisait référence à la fraude électorale constatée lors de l'élection au Conseil d'Etat.

Le parti critique notamment le fait que la procédure pénale en cours soit menée "par un office régional du Ministère public (alors que l'on aurait pu s'attendre qu'elle le soit par le Procureur général lui-même)".

Fraude électorale dénoncée

L'UDCVR avait déposé un recours le 24 mars contre les résultats du second tour de l'élection au Conseil d'Etat. Une fraude électorale avait été dénoncée par les villes de Brigue, Naters et Viège.

Trois jours plus tard, le Grand Conseil a rejeté ce recours, considérant que les 119 irrégularité constatées ne peuvent influencer le résultat du vote, ni remettre en cause l'éviction d'Oskar Freysinger, qui accusait 2124 voix de retard sur le PLR Frédéric Favre. L'UDCVR avait alors saisi le Tribunal fédéral.

ats/prz

Publié le 04 septembre 2017 - Modifié le 04 septembre 2017