Modifié le 21 avril 2017

Plus de 550 hectares de vignes ont été frappés par le gel en Valais

De l'eau projetée sur une vigne à Saxon pour la protéger du froid le 20 avril 2017.
Des parcelles viticoles sévèrement endommagées par le gel en Valais Le 12h30 / 1 min. / le 20 avril 2017
La nouvelle nuit glaciale en Suisse a provoqué d'importants dégâts sur plusieurs centaines d'hectares viticoles en Valais, a indiqué jeudi l'Office cantonal de la viticulture à la RTS.

Avec des températures atteignant jusqu’à -5,8 degrés dans la nuit de mercredi à jeudi, la vigne a été frappée de plein fouet en Valais. "Les dégâts sont bien plus importants qu’en 2012 où les récoltes avaient été détruites sur 120 à 130 hectares ", a expliqué Pierre-André Roduit, de l’Office valaisan de la viticulture.

Selon une première estimation des autorités valaisannes, le gel nocturne a fortement endommagé plus de 550 hectares de vignoble sur les quelque 5000 que compte le canton. "Le gel de printemps tue les bourgeons mais pas la vigne, contrairement à celui d’hiver. Mais il empêche toutefois la récolte." Le responsable a dit s’attendre à une nouvelle nuit encore plus froide que les deux précédentes.

Bilan en attente pour l'arboriculture

Du côté de l'arboriculture, le canton souhaite attendre le début de la semaine prochaine pour faire un bilan: "La nuit à venir sera décisive", selon Sébastien Besse de l'Office de l'arboriculture.

>> Les abricotiers valaisans touchés par le grand froid

Des abricotiers aspergés d'eau à Fully (VS) pour que la couche de glace les protège du gel.
Le Journal du matin - Publié le 21 avril 2017

Et de préciser que les arboriculteurs sont souvent bien préparés au gel: "Ils sont bien équipés et protègent leurs vergers principalement par aspersion et des chaufferettes".

>> L'aspersion permet de maintenir les ceps de vigne ou les fruits à une température de 0 degré et, ainsi, d'éviter le gel:

Les viticulteurs aspergent leurs parcelles d'eau afin de les protéger du gel, comme ici en Valais.
Les viticulteurs aspergent leurs parcelles d'eau afin de les protéger du gel, comme ici en Valais. [Benoît Rudaz - facebook]
 

>> Lire aussi: Nouvelle nuit glaciale et records de températures en Suisse

Mathieu Henderson

Publié le 20 avril 2017 - Modifié le 21 avril 2017