Modifié mardi à 16:31

Jean-Marie Bornet "libéré" de son travail à la police cantonale valaisanne

Jean-Marie Bornet.
Jean-Marie Bornet "libéré" de son travail à la Police cantonale valaisanne Forum / 1 min. / lundi à 18:44
Ex-candidat au Conseil d'Etat, le porte-parole de la police cantonale valaisanne Jean-Marie Bornet n'a pas pu reprendre son travail lundi. Il a été "libéré de son obligation" par le gouvernement.

Joint en fin de journée par la RTS, Jean-Marie Bornet a confirmé l'information de la radio Rhône FM. Il dit avoir été libéré de ses fonctions pour une durée indéterminée sous forme d'un congé spécial rémunéré.

Il devait reprendre son travail de porte-parole de la police cantonale après une pause accordée pour la durée de sa campagne en tant que candidat au gouvernement pour sa nouvelle formation, le Rassemblement Citoyen Valais. Après avoir recueilli plus de 17'000 suffrages au premier tour, il avait cependant renoncé à se présenter au second.

Des propos de campagne en cause

A son arrivée au bureau lundi matin, explique-t-il, le policier s'est vu remettre par son commandant Christian Varone un pli du Conseil d'Etat. Dans ce courrier, l'exécutif lui demande des justifications après des propos tenus pendant la campagne. Jean-Marie Bornet refuse d'en dire plus, mais va maintenant analyser ce document avec son avocat.

La présidente du gouvernement Esther Waeber-Kalbermatten a confirmé l'information à la radio valaisanne, mais se refuse à tout autre commentaire afin de "respecter la sphère privée de M. Bornet ".

Marie Giovanola/oang

Publié lundi à 18:54 - Modifié mardi à 16:31

Rassemblement citoyen Valais "choqué"

Le comité du Rassemblement citoyen Valais (RCV) a fait savoir mardi qu'il était "extrêmement choqué par l'annonce" de la "libération" momentanée de son récent candidat au Conseil d'Etat Jean-Marie Bornet de ses fonctions à la police cantonale.

"Cette attitude n’est pas digne d’un gouvernement démocratique et va clairement à l’encontre des droits fondamentaux garantis par la Constitution, notamment politiques et de la liberté d’expression", est-il ajouté dans le communiqué du RCV..