Modifié le 08 février 2017

Prêt à des alliances, le candidat PLR valaisan Claude Pottier fâche son parti

Claude Pottier.
Prêt à des alliances, le candidat PLR valaisan Claude Pottier fâche son parti Le 12h30 / 2 min. / le 08 février 2017
Candidat libéral-radical au Conseil d'Etat valaisan, Claude Pottier n'exclut pas une alliance au 2e tour des élections avec la liste Ensemble à droite de l'UDC Oskar Freysinger. Ses propos ont provoqué l'ire du président du PLR.

Claude Pottier a laissé entendre mercredi sur les ondes de Rhône FM qu'il était prêt à s'associer avec la liste d'Oskar Freysinger, Sigrid Fischer Willa et Nicolas Voide, provocant un séisme au sein de son propre parti.

"Je ne sais pas si Claude est aveuglé par son envie d'entrer au Conseil d'Etat, mais il se met en porte-à-faux avec le parti et je n'hésiterai pas si nécessaire à sacrifier quelqu'un au nom de l'intérêt du PLR", a dit à la RTS René Constantin, président du Parti libéral-radical valaisan, précisant que le comité stratégique de sa formation se penchera sur la question.

>> Son interview:

Mais de tempérer la crise au sein du parti cantonal dans l'émission Forum: "Je connais Claude Pottier,  il n a aucune accointance avec la droite, je pense que les mots ont dépassé sa pensée"

Cette annonce de Claude Pottier intervient alors que René Constantin a rappelé mercredi matin sur La Première qu'il est hors de question que le PLR pactise avec quelque force politique que ce soit et encore moins avec la droite conservatrice qu'il considère à l'opposé des valeurs et du mode de faire de la politique du PLR.

>> Sur ce sujet: Les candidats au Conseil d'Etat valaisan croisent le fer avant le 5 mars

Un avis que partage également le PLR valaisan Frédéric Favre, qui s'est exprimé sur Twitter:

 

Claude Pottier maintient sa position

Pour sa part, Claude Pottier confirme ne pas évacuer l'idée d'une alliance au 2e tour avec Ensemble à droite, voire avec d'autres partis minoritaires. Il déclare aussi avoir eu des pré-contacts avec des gens proches de l'UDC, précisant qu'il ne s'agissait pas des trois candidats de cette liste.

"Il ne s’agissait pas de remettre en question notre stratégie du premier tour", a déclaré Claude Pottier dans l'émission Forum.  "Au soir du premier tour, et bien il faudra peut-être composer avec d’autres et je suis prêt à le faire autant avec le PDC éventuellement même avec la gauche qu’avec la formation Ensemble à droite."

>> Ses propos dans l'émission Forum:

Claude Pottier.
Audio de l'info - Publié le 08 février 2017

L'UDC "a d'autres pépites"

Les réactions de la classe politique valaisanne n'ont pas tardé. Le PDC, par son président Serge Métrailler, parle "d'erreur politique de Claude Pottier". Sur Twitter, le Parti socialiste considère qu'il s'agit "d'une bonne raison de ne pas soutenir le PLR au premier tour".

Quant à l'UDC, elle boit du petit lait face aux dissensions auxquelles elle contribue dans d'autres partis. "Et nous avons encore d'autres pépites dans notre besace", a clairement fait savoir son co-président Jérôme Desmeules.

Yves Terrani/lgr

Publié le 08 février 2017 - Modifié le 08 février 2017