Modifié le 25 février 2016

Projet de monnaie locale pour renforcer l'économie valaisanne

Visuel de lancement du "farinet".
Le farinet: monnaie locale pour renforcer l'économie valaisanne Le Journal du matin / 1 min. / le 25 février 2016
Après le "léman", lancé à Genève, une nouvelle monnaie devrait être mise en circulation dans le Valais central d'ici la fin de l'année: le "farinet". L'objectif est de renforcer l'économie locale.

Un collectif citoyen s'est récemment constitué pour mener à bien ce projet. Les francs suisses seront échangés à parité contre ces billets locaux destinés à favoriser la production et la consommation au sein de la région.

Le "farinet" vise aussi à renforcer le lien social. "On est partis du principe qu'en Valais ce lien social était déjà très présent et que c'était surtout un outil pour aider à le préserver ces prochaines années", explique l'un des instigateurs du projet, David Dräyer.

Rapport différent avec le commerçant local

"A partir du moment où, dans le commerce, on échange avec des gens qui sont proches, dans un réseau qui est fermé, on est directement confrontés aux conséquences de nos actes d'achat", souligne-t-il. "Donc on aura un rapport au commerçant qui est très différent si c'est le boucher du coin que si on est dans une grande surface dont on ne connaît pas la provenance des produits."

Inspirer la confiance des consommateurs

A priori, cette monnaie complémentaire offre des avantages tant aux commerçants qu'aux consommateurs. Encore faut-il garantir la sécurité du système. "Pour nous, le grand défi est de créer une structure qui inspire la confiance aux gens", poursuit David Dräyer. "Donc on a décidé de fonder une coopérative pour gérer tout l'aspect financier. Ensuite, on va être en étroite collaboration avec une association des producteurs et des commerçants, et une association des usagers, qui pourront infléchir sur le fonctionnement de la monnaie."

Le collectif va maintenant s'atteler à lancer un financement participatif (crowdfunding) pour émettre les premiers billets. De quoi s'assurer du soutien des Valaisans et de la viabilité de la démarche.

>>> Ecoutez l'interview de Christian Arnsperger, économiste, professeur de durabilité à l'Université de Lausanne, dans Le Journal du matin:

 

>>> Lire aussi: Franc succès pour le "léman", nouvelle monnaie de la région franco-genevoise

Marie Giovanola/oang

Publié le 25 février 2016 - Modifié le 25 février 2016