Modifié le 06 octobre 2012

Le "Spiderman français" a gravi l'abbaye valaisanne de St-Maurice

Séquences choisies - L'exploit de Spiderman en Suisse
Séquences choisies - L'exploit de Spiderman en Suisse L'actu en vidéo / 3 min. / le 06 octobre 2012
Alain Robert, grimpeur mondialement connu pour ses escalades à mains nues et sans corde, a conquis hier le clocher de l'abbaye de St-Maurice (VS) au cours de sa première prestation en Suisse.

Le grimpeur solo Alain Robert, qui se produisait pour la première fois en Suisse vendredi soir, a vaincu à mains nues les 49 mètres du clocher de l'abbaye de St-Maurice (VS) en vingt minutes. Près d'un millier de spectateurs ont assisté à l'ascension, médusés.

Avant d'admirer les talents de grimpeur d'Alain Robert, le public a pris part à une projection-conférence retraçant trente ans d'escalade en compagnie de celui que l'on surnomme le "Spiderman français". Puis, vers 22h00, le public s'est dirigé sur la place du Parvis où Mgr Joseph Roduit de l'Abbaye de St-Maurice a souhaité la bienvenue à Alain Robert. Les spectateurs ont ensuite pu vivre l'escalade en direct.

Ascension difficile

Même si Alain Robert a gravi les plus hauts gratte-ciel du monde, il n'avait pas caché durant l'entraînement les difficultés de cette ascension dues notamment aux minces jointures et à la roche friable. Il a toutefois progressé sans encombre le long du clocher, au son d'une musique composée pour l'occasion par le DJ Franco Mento.

Quelques minutes avant la fin de l'ascension, une banderole a été hissée par des treuils le long du clocher. Son message: "D'ici, 1500 ans vous contemplent", en lien avec les 1500 ans de l'abbaye fêtés en 2015. Un beau feu d'artifice tiré depuis le plateau de Vérossaz (VS) a également salué l'arrivée au sommet du "monte-en-l'air".

ats/ptur

Publié le 06 octobre 2012 - Modifié le 06 octobre 2012

Invalide à plus de 60% selon la sécurité sociale

Né en 1962, Alain Robert a appris les rudiments de l'escalade chez les scouts. A 20 ans, il fait une chute de 15 mètres. Coma, fractures multiples, vertige dû à un problème d'oreille interne font dire aux médecins que "ce garçon ne pourra plus jamais grimper", peut-on lire sur le site internet du grimpeur solo.

Aujourd'hui, la sécurité sociale le considère comme invalide à 66%. Mais rien n'arrête le Français de 1 m 65 pour 50 kilos.

A son impressionnant palmarès figurent notamment la Tour Eiffel (313 mètres), la tour Petronas (452 mètres) à Kuala Lumpur en Malaisie et la Burj Khalifa (828 m) à Dubaï.