Modifié le 10 juin 2018

Les habitants de Val-de-Ruz (NE) rejettent une hausse d'impôts

Le village de Cernier, siège des autorités de la commune de Val-de-Ruz.
Les habitants de Val-de-Ruz (NE) rejettent une hausse d'impôts Emission spéciale de l'Info / 1 min. / le 10 juin 2018
Les citoyens de Val-de-Ruz (NE) ont refusé à 61,79% la hausse du coefficient fiscal de 5 points pour le passer à 72, soumise en votation communale dimanche. Un référendum avait été lancé par l'UDC.

La participation s'est montée à 37,9%. Le nombre de oui s'est élevé à 1864 et celui des non à 3014. Les arguments de l'exécutif vaudruzien en faveur de l'adaptation du coefficient fiscal n'ont pas convaincu la population.

Le Conseil communal avait indiqué que sans hausse d'impôts, la commune devrait inévitablement réduire ses prestations et perdrait toute marge de manoeuvre et toute faculté d’investissements. L'exécutif avait aussi rappelé que l'essentiel du déficit prévu de 7,9 millions de francs est dû à la politique cantonale: reports de charges, aspects normatifs et péréquation.

Alternative à la hausse d'impôts

Le Conseil communal demandait donc à la population d'accepter cette hausse, au moins jusqu’à la réadaptation des transferts de charges imposés par le canton.

Pour les opposants, la commune peut équilibrer son budget sans hausse d'impôts, en réduisant les salaires, en limitant les achats et en adaptant ses dépenses aux rentrées fiscales.

ats/gax

Publié le 10 juin 2018 - Modifié le 10 juin 2018

Val-de-Ruz, 3e commune du canton

Troisième commune du canton de Neuchâtel et née de la fusion de 15 communes en 2013, Val-de-Ruz comptait 16'909 personnes à fin 2017. A mi-chemin entre le Haut et le Bas du canton, sa population ne cesse d'augmenter.