Modifié le 21 février 2018

Flambée de rougeole avec sept cas dans le canton de Neuchâtel

Une seringue contenant le vaccin contre la rougeole lors d'une vaccination à l'EPFL en mars 2009.
Une seringue contenant le vaccin contre la rougeole lors d'une vaccination à l'EPFL en mars 2009. [Laurent Gillieron - KEYSTONE]
Le canton de Neuchâtel connaît une flambée de rougeole. En un mois, le Service cantonal de la santé publique a eu connaissance de sept cas de cette maladie virale contagieuse. Des mesures d'éloignement ont été prononcées.

Le médecin cantonal neuchâtelois a été informé le 18 janvier par les autorités sanitaires vaudoises d'un cas de rougeole chez un enfant de 6 ans domicilié dans le canton de Vaud mais scolarisé dans un établissement neuchâtelois. Malgré des mesures de contrôle, six nouveaux cas ont ensuite été signalés.

Les personnes contaminées sont deux adultes employés dans une entreprise et quatre enfants en bas âge fréquentant une structure d'accueil de la petite enfance. Les personnes en contact pendant la période contagieuse avec l'enfant malade signalé par les autorités sanitaires vaudoises ont été identifiées.

Mesures d'éloignement

Celles qui n'étaient pas vaccinées contre la rougeole ont été mises à l'écart de la communauté pendant 21 jours, précise mercredi le canton de Neuchâtel.

Cette mesure est nécessaire et doit être appliquée comme l'exige la loi sur les épidémies. Le médecin cantonal rappelle que la rougeole est une des maladies virales les plus contagieuses.

ats/kkub

Publié le 21 février 2018 - Modifié le 21 février 2018