Modifié le 18 décembre 2017

Le licenciement des 22 grévistes d'un hôpital neuchâtelois "justifié"

L'hôpital de la Providence à Neuchâtel.
L'hôpital de la Providence à Neuchâtel. [Sandro Campardo - Keystone]
L'Hôpital de la Providence à Neuchâtel a gagné son procès contre les employés qui avaient fait grève entre fin 2012 et début 2013. Le Tribunal cantonal neuchâtelois a estimé que le licenciement de 22 grévistes était justifié.

Le tribunal a par ailleurs affirmé que le mouvement de grève était illicite. Le Tribunal cantonal a rejeté le recours formulé par les grévistes contre le jugement rendu en première instance en juin. La cour relève l'absence de vote clair pour cette grève, ainsi que la prolongation excessive de ce mouvement "manifestement" minoritaire.

L'employeur satisfait

L'établissement hospitalier a fait tout ce qu'il pouvait pour éviter les licenciements des 22 grévistes, selon le tribunal cantonal. La Fondation de l'Hôpital de la Providence a rendu public lundi ce jugement. Employeur à l'époque des faits avant la reprise par le groupe Genolier Swiss Medical Network (GSMN), la fondation a pris acte avec satisfaction de ce jugement.

ats/sey

Publié le 18 décembre 2017 - Modifié le 18 décembre 2017