Modifié le 13 décembre 2017

Fronde contre la hausse des effectifs dans les classes neuchâteloises

Des enfants se rendent à l'école dans le canton de Neuchâtel (image d'archive).
Des enfants se rendent à l'école dans le canton de Neuchâtel (image d'archives). [Sandro Campardo - Keystone]
Après les élèves et les enseignants de l'antenne neuchâteloise de la Haute école de musique, c'est au tour des syndicats d'enseignants de dénoncer les mesures d'économies du Conseil d'Etat.

Les syndicats dénoncent le projet de hausse du nombre d'élèves dans les classes primaires du canton de Neuchâtel. Une pétition en ligne lancée il y a une semaine contre ce projet a récolté 3860 signatures. Elle a été remise mercredi aux autorités cantonales.

Il y a un an à peine, les enseignants sortaient d'un conflit social contre l'introduction de la nouvelle grille salariale défendue par le Conseil d'Etat.

Plus de 25 élèves par classe

Pour le Syndicat autonome des enseignants neuchâtelois et le Syndicat des services publics de la région Neuchâtel, cette mesure d'économies aura des conséquences "néfastes" tant sur la qualité de l'enseignement que sur l'encadrement des élèves. Si la mesure est appliquée, davantage de classes encore compteront plus de 25 élèves.

Le Conseil d'Etat propose dans son plan financier une augmentation d'un élève par classe en moyenne dans les écoles primaires. Cette mesure, qui entrerait en vigueur dès 2019, permettrait de générer une économie d'un million de francs dès 2020.

ats/ta

Publié le 13 décembre 2017 - Modifié le 13 décembre 2017