Modifié le 02 octobre 2017

Programme lancé en Suisse romande pour favoriser les pères au foyer

L'exposition "Papas en Suisse" expose des photographies du quotidien prises avec 13 pères qui consacrent tout ou une partie de leur temps à l'éducation de leurs enfants. (Image de l'exposition)
L’organisation de défense des hommes Männer.ch lance le programme MenCare en Suisse romande Le 12h30 / 2 min. / le 02 octobre 2017
Männer.ch, association faîtière suisse pour les organisations d'hommes et de pères, lance lundi à Neuchâtel le programme national MenCare en Suisse romande, pour favoriser l'implication des hommes dans le cercle familial.

L'exposition thématique "Papas en Suisse" et un débat intitulé "Petite enfance en Suisse: où sont les hommes?" marqueront le coup d'envoi de la campagne.

MenCare, programme national pour la promotion de l'engagement des pères et de la participation des hommes au domaine des soins en général, existe déjà dans 35 pays, ainsi qu'en Suisse alémanique. Il a pour but d'amorcer une mutation des valeurs, en utilisant l'implication quotidienne des hommes, notamment comme facteur de protection contre la violence familiale.

Les hommes, acteurs de soins

"Il s'agit de faire prendre conscience que les hommes sont aussi des acteurs de soins au sens large, et qu'ils peuvent réussir à s'impliquer dans la vie professionnelle mais aussi dans des activités non rémunérées de la vie privée et familiale", explique Gilles Crettenand, coordinateur du programme pour la Suisse romande, au micro de la RTS.

Justement, où sont les hommes en Suisse et Suisse romande? "Enormément au travail", affirme Gilles Crettenand. "Les hommes travaillent presque tous à 100%, alors que les femmes travaillent de plus en plus à temps partiel, et s'occupent du travail domestique plus que les hommes."Or, certains hommes aimeraient être davantage à la maison, en famille, et développer une meilleure conciliation vie professionnelle-vie privée, selon le responsable.

Difficile conciliation

"La conciliation reste très difficile en Suisse", déplore Gilles Crettenand, qui invoque l'absence de congé paternité, des crèches chères et peu flexibles, et des entreprises peu dynamiques dans les modes de management moderne. "Or, permettre de concilier vie professionnelle et familiale permet d'avoir des collaborateurs plus épanouis, et donc aussi plus rentables."

Männer.ch a été chargé en 2013 par la fondation philantropique OAK d'introduire la campagne MenCare en Suisse, en collaboration avec le nouvel Institut suisse pour les questions masculines et les questions de genre (SIMG).

kkub

Publié le 02 octobre 2017 - Modifié le 02 octobre 2017