Modifié le 05 septembre 2017

La justice neuchâteloise enquête sur l'affaire de la Société de navigation

Le président de la LNM et conseiller communal de la Ville de Neuchâtel Olivier Arni.
La justice neuchâteloise enquête sur l'affaire de la Société de navigation La Matinale / 1 min. / le 05 septembre 2017
Le Ministère public neuchâtelois a ouvert une enquête sur la manière dont le socialiste Olivier Arni a accordé une augmentation rétroactive à l'ex-directeur de la Société de navigation sur les lacs de Neuchâtel et Morat (LNM), a appris lundi la RTS.

Le président de la LNM et membre de l'exécutif de la Ville de Neuchâtel Olivier Arni va devoir s'expliquer face à la justice.

Plusieurs sources ont confirmé à la RTS que le Ministère public s'est saisi d'office du soupçon de faux dans les titres en rapport avec l'augmentation de 2000 francs par mois accordée rétroactivement à l'ex-directeur de la LNM Jean-Jacques Wenger.

Cette augmentation a été accordée en juin 2016 avec effet depuis août 2014. Problème: le document signé par Olivier Arni porte une autre date encore, celle du 18 novembre 2015.

Des débuts d'explications

S'il se mure dans le silence devant les médias, Olivier Arni a semblé commencer à s'expliquer dans le secret des coulisses de commissions et de son groupe politique à la Ville de Neuchâtel.

Délié du secret de fonction pour l'enquête, l'homme a ainsi plaidé un moment d'égarement, un "coup de mou" pour lequel un pardon paraît tout sauf acquis, à voir les mines qui se sont allongées lundi soir au sein du législatif de la ville, lorsqu'il a été confirmé que l'affaire est entre les mains de la justice.

"Un certain nombre de réponses attendues de sa part"

Le président de l'Exécutif de la ville Fabio Bongiovanni a également indiqué à la RTS que le collège a eu l'occasion de poser sur la table un certain nombre d'éléments avec son conseiller communal.

"Il y a un certain nombre de réponses attendues de sa part. Les enquêtes en cours permettront aussi d'avoir un regard objectif sur les faits qui se sont déroulés", a-t-il expliqué.

>> L'interview de Fabio Bongiovanni, président de la Ville de Neuchâtel:

Fabio Bongiovanni.
La Matinale - Publié le 05 septembre 2017
 

Ludovic Rocchi

Publié le 04 septembre 2017 - Modifié le 05 septembre 2017