Modifié le 30 août 2017

Trente et une communes neuchâteloises crient à l’injustice fiscale

Le report de l'harmonisation de l'impôt des frontaliers pénalise 31 communes neuchâteloises.
Le report de l'harmonisation de l'impôt des frontaliers pénalise 31 communes neuchâteloises Le 12h30 / 2 min. / le 30 août 2017
Les opposants à un nouveau report de l'harmonisation de l'impôt des frontaliers dans le canton de Neuchâtel ont lancé mercredi leur campagne. Ce report, en votation le 24 septembre, pénalise 31 communes, selon eux.

"Trente et une communes sur 36 payent l'injustice!" C'est le slogan présenté mercredi à Saint-Blaise par l'association opposée à un nouveau report de l'harmonisation de l'impôt des frontaliers.

Cette question aiguise les notions de solidarité et de cohésion cantonale. En 2013, le Grand Conseil neuchâtelois vote une harmonisation des clés de répartition de tous les impôts cantonaux. Au lieu de rapporter 75% aux communes et 25% à l'Etat, l'impôt perçu sur les frontaliers devait obéir à une proportion de 60% pour l'Etat et 40% pour les communes.

Mais le Parlement, par solidarité avec les communes du Locle et de La Chaux-de-Fonds, bénéficiaires de l'ancienne clé, décide de reporter cet impôt en 2015 puis encore en février de cette année.

A ce moment-là, les communes du Bas disent stop. Si ce report continue, le conseiller communal de Boudry Daniel Schürch, interrogé dans le 12h30 de la RTS, chiffre le manque à gagner: "Concrètement, c'est 400'000 francs de différentiel, ce qui représente 2 points d'impôts pour la commune de Boudry."

Au nom de la solidarité cantonale

L'Association qui défend le non à ce report rappelle encore que les communes des districts de Neuchâtel et Boudry ont versé près de 400 millions, depuis le début des années 2000, au nom de la solidarité cantonale.

Ces millions ont largement profité aux communes des Montagnes. Ces dernières ont eu le temps de s'adapter, pas question que les localités du Bas soient contraintes d'augmenter leurs impôts.

Roger Guignard/lan

Publié le 30 août 2017 - Modifié le 30 août 2017