Modifié le 26 avril 2017

Un déficit de 74,1 millions pour le canton de Neuchâtel en 2016

Le château de Neuchâtel, siège du Conseil d'Etat.
Un déficit de 74,1 millions pour le canton de Neuchâtel en 2016 Le 12h30 / 1 min. / le 25 avril 2017
Le canton de Neuchâtel a plongé plus profondément que prévu dans les chiffres rouges en 2016. Son déficit atteint 74,1 millions de francs, alors que l'excédent de charges inscrit au budget était de 14,4 millions.

Le Conseil d'Etat a confirmé mardi devant la presse ce montant qu'il avait déjà articulé en mars dernier. Cette détérioration est le reflet du climat économique tendu et s'explique principalement par le recul massif des rentrées fiscales.

En particulier, les recettes de l'imposition des entreprises ont dégringolé. Elles sont inférieures d'environ 55 millions de francs à celles prévues dans le budget, et de 27 millions à celles enregistrées dans les comptes 2015.

Au final, le total des revenus se situe à 2,15 milliards de francs, soit 23,2 millions de moins que prévu au budget (-1,1%). Les charges se montent à 2,23 milliards, soit 36,5 millions de plus qu'au budget (+1,7%).

Mesures d'assainissement à mettre en oeuvre

"Un retour à l'équilibre en 2020 reste l'objectif du Conseil d'Etat", a affirmé le chef des finances Laurent Kurth. Pour y arriver, il est essentiel et urgent de mettre en oeuvre les mesures d'assainissement déjà annoncées.

Mais au-delà, il y a aussi "une vraie nécessité de repenser le canton de Neuchâtel. Ce n'est pas qu'une formule mais un impératif", a dit Laurent Kurth. Et d'ajouter que pour porter ce projet, le Conseil d'Etat doit être accompagné par tous les acteurs du canton.

Ceux-ci doivent prendre conscience qu'il faut des réformes. Et lors de cette nouvelle législature, il faudra également s'interroger sur le positionnement de l'économie neuchâteloise, dont les aléas pèsent aussi bien sur la situation sociale que sur les finances publiques.

Le canton souffre d'une fragilité structurelle et d'une sensibilité excessive à la conjoncture. L'Etat s'est appliqué à maîtriser ses charges de fonctionnement, mais le résultat n'est pas à la hauteur, car il a été miné par une brutale baisse des recettes fiscales.

Deux cantons romands en déficit

Les comptes neuchâtelois sont avec les jurassiens les seuls à être peu réjouissants en Suisse romande, comme le montre le graphique ci-dessous.

Les autres cantons ont pu économiser en 2016 en présentant des comptes positifs. Fribourg, le Valais et Genève enregistrent des excédents à deux chiffres tandis que le canton de Vaud s'offre le luxe d'une bonification à trois chiffres.

tmun et kg avec ats

Publié le 25 avril 2017 - Modifié le 26 avril 2017

Les comptes de la Ville de Neuchâtel dans les chiffres rouges

Les comptes 2016 de la Ville de Neuchâtel bouclent sur un déficit de 4,82 millions de francs alors que le budget prévoyait un résultat équilibré. Cet excédent de charges est dû à la chute des recettes fiscales et à des décisions cantonales, deux facteurs extérieurs à la Ville de Neuchâtel.

Le directeur des finances Fabio Bongiovanni a expliqué mardi que la situation économique difficile des entreprises n'avait pas permis de compenser la diminution du taux d'imposition des personnes morales. Certaines décisions du Grand Conseil ont aussi entraîné un recul des recettes et une hausse des charges.