Publié le 03 novembre 2014 - Modifié le 04 novembre 2014

L'ex-ministre français Vincent Peillon nommé à l'Université de Neuchâtel

Vincent Peillon, ministre français de l'Education nationale de mai 2012 à mars 2014.
Vincent Peillon, ministre français de l'Education nationale de mai 2012 à mars 2014. [Thibault Camus - POOL]
Vincent Peillon, ancien ministre français de l'Education, intégrera l'Université de Neuchâtel en tant que professeur associé au sein de l'Institut de philosophie en décembre prochain.

Un ancien ministre français de l'Education va enseigner à l'Université de Neuchâtel. Vincent Peillon, ministre dans le gouvernement de Jean-Marc Ayrault, a été nommé par le Conseil d'Etat neuchâtelois professeur associé au sein de l'Université.

Ce docteur en philosophie et député européen mènera dès le 1er décembre 2014 des activités de recherche et d'enseignement sur l'histoire de la démocratie, a annoncé lundi l'Université.

Spécialiste de la pensée républicaine

Vincent Peillon est un spécialiste de la pensée républicaine et de la laïcité dans la France des XIXe et XXe siècles.

Engagé comme chargé de cours avec le titre de professeur associé, Vincent Peillon sera rattaché à l'Institut de philosophie de la Faculté des lettres et des sciences humaines.

Avec la contribution de l'ancien ministre socialiste de l'Education nationale, l'institution neuchâteloise entend développer un projet de recherche et d'enseignement sur le républicanisme et la pensée républicaine.

ats/moha