Modifié le 13 avril 2013

Le spéléologue de Môtiers: "J'ai vraiment eu la peur de ma vie"

Le témoignage du spéléologue bloqué
Le témoignage du spéléologue bloqué L'actu en vidéo / 3 min. / le 13 avril 2013
Le spéléologue secouru vendredi soir après avoir été bloqué depuis mercredi dans une grotte près de Môtiers (NE) a fait part de son soulagement.

Le spéléologue qui était bloqué depuis mercredi dans une grotte près de Môtiers, dans le Val-de-Travers (NE), a pu être libéré vendredi soir par les secours peu avant 20h30. A la fin de son calvaire, il a expliqué à la RTS comment il a été piégé par une brusque montée des eaux: "J'étais conscient du risque; je surveille toujours les niveaux. Mais là, vraiment, j'ai été surpris parce que ça a été sournois." 

L'homme, sain et sauf, confie avoir "vraiment eu la peur de 'sa' vie".

Longue hésitation

Du côté des sauveteurs, les opérations de sauvetage se sont "très bien" déroulées, a indiqué Sébastien Grosjean, chef du service d'intervention une fois le spéléologue sorti d'affaire. Les secours avaient longuement hésité, car il y avait un risque à le sortir en plongée, a-t-il précisé. "Mais vers 19h30 nous avons décidé de l'évacuer avec deux plongeurs".

Les secours ont dû attendre pour intervenir.
Les secours ont dû attendre pour intervenir. [ - ]
"La météo nous a fait changer d'avis. L'eau descendait, mais très lentement. On aurait peut-être dû encore attendre deux à trois jours pour l'extraire sans que ce soit en plongée. Cela commençait à devenir long", a expliqué Sébastien Grosjean. Les deux plongeurs qui l'ont sorti ont également affirmé se sentir tout à fait aptes à faire cette traversée avec un néophyte.

Réfugié dans une cavité

La victime était coincée à quelque 200 mètres de l'entrée de la grotte de la Cascade. Elle a pu se réfugier dans une cavité située en hauteur et ainsi échapper à la montée des eaux. Le spéléologue n'était pas blessé, a indiqué Sébastien Grosjean.

L'important débit de l'eau consécutif aux fortes précipitations de jeudi, conjuguées à la fonte des neiges, empêchait les secours d'extraire rapidement cet homme de sa mauvaise posture. Des capteurs mesuraient continuellement le niveau de l'eau, ainsi que le courant dans la grotte. L'opération de sauvetage a mobilisé une quinzaine de spéléologues, dont trois plongeurs.

RTSinfo, avec ats

Publié le 12 avril 2013 - Modifié le 13 avril 2013

Môtiers, dans le canton de Neuchâtel