Mise à jour le 18 février 2013

L'agence de sécurité d'Yvan Perrin abandonne son mandat à Perreux

Une enquête pénale a été ouverte contre huit personnes, dont cinq employés d'une entreprise de sécurité, au centre d'accueil des requérants de Perreux, à Boudry (NE).
Huit personnes, dont cinq employés de l'entreprise de sécurité NSA, sont soupçonnés d'abus de faiblesse. [Sandro Campardo - Keystone]
L'agence de sécurité NSA du conseiller national UDC Yvan Perrin a abandonné son mandat au centre de requérants de Perreux à Boudry (NE). Des employés de l'agence sont sous le coup d'une enquête pénale pour soupçons d'abus sexuels dans ce centre d'accueil.

Une nouvelle agence assurera dès lundi soir la sécurité du centre de requérants de Perreux, à Boudry (NE). L'entreprise qui oeuvrait sur le site depuis un an a abandonné avec effet immédiat son mandat.

Par ailleurs, le Conseil d'Etat a décidé de confier l'enquête administrative à Christian Geiser, ancien juge cantonal et juge fédéral suppléant, a indiqué lundi la Chancellerie d'Etat dans un communiqué.

Huit personnes suspectées d'abus

Ces décisions font suite à l'enquête pénale ouverte à l'encontre d'agents de l'entreprise de sécurité active sur le site de Perreux, ainsi que de collaborateurs du Service des migrations (SMIG).

Au total, huit personnes sont suspectées d'avoir entretenu des relations intimes avec des requérants.

Le directeur adjoint de l'entreprise de sécurité en question est Yvan Perrin, conseiller national UDC et candidat à l'élection au Conseil d'Etat neuchâtelois du 14 avril.

ats/moha