Modifié le 12 juin 2012

Laurent Kurth, favori socialiste pour le Conseil d'Etat neuchâtelois

Laurent Kurth, conseiller communal de La Chaux-de-Fonds.
Laurent Kurth a annoncé lundi qu'il se présentera à l'élection complémentaire au Conseil d'Etat neuchâtelois. [Sandro Campardo - Keystone]
Le conseiller communal chaux-de-fonnier Laurent Kurth est candidat pour succéder au socialiste Jean Studer au Conseil d'Etat neuchâtelois. Le conseiller national Jacques-André Maire, en revanche, renonce.

Membre de l'exécutif de la Ville de la Chaux-de-Fonds depuis 8 ans, le conseiller communal chaux-de-fonnier Laurent Kurth a annoncé lundi son intention de se porter candidat au gouvernement lors de l'élection complémentaire au Conseil d'Etat neuchâtelois.


D'abord très réticent à se lancer dans la course à la succession à Jean Studer, le socialiste a finalement modifié sa position à la suite de discussions intervenues après sa réélection en mai. Sa candidature à l'élection du 14 octobre devrait être avalisée mardi soir par la section des Montagnes du PS.


Pressenti pour se lancer dans la course au gouvernement, le conseiller national Jacques-André Maire, présent aux côtés de Laurent Kurth, a annoncé qu'il n'était plus à disposition du parti. Il avait toujours dit qu'il se retirerait en cas de candidature de Laurent Kurth.


Élection tacite?

La candidature de l'élu chaux-de-fonnier sera présentée au congrès cantonal le 18 août. La section socialiste de la Ville de Neuchâtel se réunit lundi prochain. Elle devra décider de présenter ou non au congrès cantonal un candidat issu de ses rangs.


Le député Mario Castioni a récemment manifesté son intérêt pour la fonction. Pour le moment, aucun autre parti n'a contesté le siège socialiste au Conseil d'Etat. Le scrutin pourrait être tacite.


ats/vtom


Publié le 11 juin 2012 - Modifié le 12 juin 2012