Modifié le 22 février 2018

L’Hôpital du Jura se sépare d'une collaboratrice condamnée en France

Hôpital du Jura (HJU), site de Saignelégier.
Hôpital du Jura (HJU), site de Saignelégier. [Gaël Klein - RTS]
La direction de l'Hôpital du Jura (H-JU) a fait savoir jeudi qu'elle se séparait d'une collaboratrice qui a été condamnée en France pour des actes de maltraitance commis entre 2012 et 2015.

Selon le communiqué, l'infirmière a été récemment condamnée par la justice française, en particulier pour défaut de soins et brutalité.

C'est par voie de presse que l'institution a pris connaissance des agissements passés de la collaboratrice, arrivée dans le Jura par le biais d’un emploi intérimaire en décembre 2015 et qui était au bénéfice d'un contrat de durée indéterminée depuis mai 2017.

Licenciement avec effet immédiat

Même si aucune maltraitance n’a été constatée depuis qu’elle travaille dans le Jura, l’H-JU a pris "les mesures provisionnelles qui s’imposent et l’a libérée immédiatement de son obligation de travailler", selon les termes du communiqué.

L'Hôpital précise encore que, contrairement à ce qui a été écrit dans la presse française, l'infirmière ne travaillait pas avec des résidents en unité de vie psychogériatrique, mais en réadaptation gériatrique.

Gaël Klein/pym

Publié le 22 février 2018 - Modifié le 22 février 2018