Modifié le 05 septembre 2017

Le Jura va dépenser 3 millions pour préparer l'accueil de Moutier

La façade de l'Hôtel de ville de Moutier.
La cellule d'accueil de Moutier coûtera au Jura un million annuel jusqu'en 2021 La Matinale / 1 min. / le 05 septembre 2017
Une cellule de projet "Moutier" va être mise en place par le Gouvernement jurassien pour préparer l'accueil de la commune prévôtoise. Composée de cinq personnes, elle coûtera au moins 3 millions au canton.

Après le oui des citoyens le 18 juin, le transfert effectif de Moutier dans le Jura aura lieu le 1er janvier 2021. Pour s'y préparer, les autorités jurassiennes vont ouvrir une structure dédiée entièrement à ce projet, annoncent-elles lundi.

Cinq postes de travail vont être créés pour cette structure qui vise à "conduire toutes les démarches liées au transfert" et "assurer une parfaite coordination avec les administrations bernoises et prévôtoises".

Un million par an

Interrogée par la RTS, la présidente du Gouvernement Nathalie Barthoulot a confirmé le coût d'un million par an pour cette cellule, soit au moins 3 millions d'ici 2021. La manière d'intégrer ce coût dans le budget cantonal est encore à l'étude. Un recours à la réserve conjoncturelle du budget est évoqué.

Un accueil réussi de Moutier vaut ce prix-là

Nathalie Barthoulot
 

De nombreuses bases légales et des questions concrètes (impôts, véhicules, budgets, administrations) liées au changement de canton devront être traitées et il aurait été illusoire de confier cela à la seule administration.

Gaël Klein/boi

Publié le 04 septembre 2017 - Modifié le 05 septembre 2017

Cinq personnes aux compétences complémentaires

Les cinq personnes qui seront engagées dans cette cellule devront réunir des compétences complémentaires, a précisé Nathalie Barthoulot.

Il s'agira d'un chef de projet, d'une personne chargée des aspects juridiques, d'un employé avec des compétences économiques, de quelqu'un provenant d'une HES pour coordonner la cellule et d'un employé à 50% chargé de la communication.

Cette cellule travaillera en étroite collaboration avec le Gouvernement, qui en conserve la responsabilité.

Belprahon et Sorvilier aussi concernées le cas échéant

Si les communes de Belprahon et Sorvilier décidaient elles aussi de rejoindre le canton du Jura lors du vote du 17 septembre prochain, cette cellule les concernerait également.