Modifié le 29 août 2017

Le Jura va ouvrir la totalité de son réseau de bus à la concurrence

Les bus de CarPostal pourraient disparaître du paysage jurassien.
Les bus de CarPostal pourraient disparaître du paysage jurassien. [Gaël Klein - RTS]
Le canton du Jura va lancer le printemps prochain un appel d'offres pour 28 lignes régionales de bus, soit la totalité du réseau cantonal. CarPostal pourrait faire les frais de cette première suisse.

La société propriété de La Poste détient près de 80% du marché dans le Jura, aux côtés des bus rouges des Chemins de Fer du Jura (CJ). Trois millions de passagers fréquentent les lignes du canton chaque année.

David Asséo, le délégué aux Transports du canton du Jura, justifie cet appel d'offres pour l'horizon 2021 par la manière dont la compagnie a répondu aux demandes du canton.

"Ce qui nous a décidés, ce sont les propositions que CarPostal nous a faites ce printemps pour 2018 et surtout 2019, où nous avions des objectifs importants d'augmentation de l'offre dans la région de Delémont. Les coûts et les propositions qui nous étaient faites étaient totalement inacceptables, nous n'avions à ce moment-là plus le choix: c'était devenu beaucoup trop cher et surtout les offres qui nous étaient faites démontraient à notre sens une absence de prise en compte des besoins spécifiques que le canton du Jura avait pourtant depuis longtemps exprimées en matière d'amélioration de l'offre dans cette région."

>> Ecouter le reportage de Gaël Klein dans La Matinale:

Les bus de CarPostal pourraient disparaître du paysage jurassien.
Ici la Suisse - Publié le 29 août 2017
 

Economiser un million

L’objectif du canton dans cette opération est d’économiser un million de francs par an sur les 20 millions facturés aux usagers et à la collectivité jurassienne.

Un nouvel opérateur pourrait donc décider d’occuper le terrain avec des marges très basses, même si ce marché est régulé par la Loi sur le transport de voyageurs. La bataille des bus risque d’être rude dans le Jura.

Gaël Klein/oang

Publié le 29 août 2017 - Modifié le 29 août 2017

Opérateurs étrangers potentiellement intéressés

L'ouverture de l’ensemble du réseau de bus dans le Jura va aiguiser certains appétits, et pas seulement en Suisse.

L'appel d'offres pourrait intéresser un opérateur étranger aux côtés des CJ, qui devront aussi se battre dans cette opération.

La RATP notamment, est déjà présente en Suisse. La régie parisienne est un sous-traitant des TPG à Genève et fait du transport scolaire dans la région d’Avenches (VD).

Une autre société française, Keolis (détenue à 70% par la SNCF) est active dans 16 pays.

Deux opérateurs espagnols pourraient être aussi intéressés: Marfina, qui vient de rafler un contrat à Keolis juste de l’autre côté de la frontière jurassienne, et le groupe Vectalia, éjecté par CarPostal de la ville de Sète (sud de la France) et qui a peut-être une revanche à prendre.