Modifié le 19 mai 2017

Deux aires d'accueil pour les gens du voyage présentées dans le Jura

JU: les aires d'accueil pour les gens du voyage seront très contrôlées
JU: les aires d'accueil pour les gens du voyage seront très contrôlées 12h45 / 1 min. / le 19 mai 2017
Le canton du Jura devrait disposer de deux aires d'accueil pour les gens du voyage. Le Gouvernement a présenté vendredi matin les deux sites retenus, tous deux à proximité immédiate de jonctions autoroutières.

La première aire d'accueil, située à Porrentruy-Ouest, devrait être réservée aux ressortissants suisses. La seconde, à proximité de Delémont, pourrait quant à elle accueillir jusqu'à 30 caravanes étrangères. Les gens du voyage étrangers pourraient séjourner jusqu'à sept jours sur ce périmètre de la bretelle autoroutière de Delémont-Est, un terrain loin de la zone résidentielle.

Cet emplacement, viabilisable à moindre frais et donc bien adapté à ce type d'affectation, avait déjà été pressenti il y a deux ans, et avait suscité une forte opposition. Aujourd'hui, le concept sur les modalités d'accueil des gens du voyage étrangers, élaboré avec les communes jurassiennes, promet de calmer les esprits.

Loyer et barrière végétale

Celui-ci garantit la sécurité sanitaire et publique, notamment en prévoyant un loyer et une caution pour chaque caravane qui l'occupera. Une barrière végétale servira à camoufler le périmètre, de manière à éviter à ceux qui arrivent par la Transjurane d'avoir comme première impression un camp de caravanes, a ajouté le ministre jurassien David Eray

Les communes concernées - Delémont, Courrendlin et Courroux - ont été informées du projet vendredi. Elles donneront leur position la semaine prochaine, tandis que le Parlement jurassien se prononcera cette année encore. Dans le meilleur des cas, le site de Delémont sera opérationnel dès 2019. Celui de Porrentruy l'est déjà actuellement, sous une forme provisoire.

Alain Arnaud/dk

Publié le 19 mai 2017 - Modifié le 19 mai 2017