Modifié le 02 mars 2018

Le pape François se rendra à Genève le 21 juin, une première depuis 2004

Le souverain pontife a également appelé à une "concorde retrouvée" en Irak.
Le souverain pontife a également appelé à une "concorde retrouvée" en Irak. [Alessandro Bianchi - Reuters]
Annoncée mardi par le site cath.ch, la probable venue du pape François à Genève est devenue certitude mercredi. Le souverain pontife rendra visite au Conseil œcuménique des Eglises (COE) le 21 juin, selon la Chancellerie fédérale.

Le pape répond également à une invitation du Conseil fédéral. Une délégation emmenée par le président de la Confédération Alain Berset le recevra officiellement, a indiqué le vice-chancelier de la Confédération mercredi.

Le COE regroupe quelque 350 Eglises, protestantes, luthérienne, anglicane, orthodoxes et vieille catholique, dans plus de 110 pays.

L’Eglise catholique n’est pas membre du COE. Mais plusieurs théologiens catholiques y travaillent, en tant que membres de plein-droit, et notamment dans d’importantes commissions.

"Sous le signe de l'oecuménisme"

Interrogé par la RTS sur cette venue du pape, Monseigneur Charles Morerod a évoqué sa joie de le voir venir en Suisse. L'évêque de Lausanne, Genève et Fribourg a estimé que cette visite se tiendrait "sous le signe de l'oecuménisme".

>> L'interview de Charles Morerod:

Mgr Charles Morerod: "Une visite du pape sous le signe de l'oecuménisme"
L'actu en vidéo - Publié le 28 février 2018

"La venue du pape François est un signe réjouissant"

"Le Conseil oecuménique des Eglises a son siège à Genève, ville du protestantisme et ville internationale et de l'oecuménisme. En regard de ceci, on peut y voir un signe réjouissant", a indiqué Line Dépraz, membre du Conseil synodal de l'Eglise réformée vaudoise, sur les ondes de la RTS.

"Jean-Paul II avait rappelé avec force et fracas - ce qui nous avait tous blessés - que les autres Eglises sont considérées par les catholiques comme des communautés ecclésiales qui n'ont pas de légitimité (...) Je pense que si le pape prend le soin de se déplacer à Genève pour une visite au COE c'est une manière de dire que ces Eglises-là font un travail remarquable. Et, qui sait, peut-être nous réserve-t-il une surprise en termes de déclarations", a-t-elle ajouté.

Line Dépraz, pasteure et membre du Conseil synodal de l'Eglise réformée vaudoise (vidéo)
La Matinale - Publié le 01 mars 2018

ats/gax

Publié le 28 février 2018 - Modifié le 02 mars 2018

Messe prévue à Genève

Le pape François dira la messe pour la communauté catholique locale, a confirmé vendredi le cardinal suisse Kurt Koch qui a donné ces détails depuis le Vatican.

Puisqu'une messe est prévue, la police genevoise mettra en place un dispositif sécuritaire spécial pour les grandes manifestations. Le dispositif sécuritaire sera adapté au programme du souverain pontife.

Quatorze ans après Jean Paul II

Le dernier pape à être venu en Suisse est Jean Paul II. Le Polonais avait fait une visite pastorale en juin 2004 à Berne.

Près de 70'000 personnes avaient assisté à la messe que le souverain pontife avait conduite à l'Allmend.

Jean Paul II s'était aussi rendu à Genève en 1982 pour une visite aux organisations internationales.