Modifié le 28 août 2015

Un groupe de jeunes radicalisés se réunit à la Grande Mosquée de Genève

Des jeunes radicalisés fréquenteraient régulièrement la Grande Mosquée de Genève au Petit-Saconnex.
Des jeunes radicalisés fréquenteraient régulièrement la Grande Mosquée de Genève au Petit-Saconnex. [Laurent Gillieron - ]
Une enquête de la Tribune de Genève révèle vendredi que la Grande Mosquée de Genève serait le lieu de rencontre d'un groupe aux idées extrémistes. L'un de ses membres, 20 ans, vient de partir pour la Syrie.

Depuis quatre mois, la famille de ce jeune de 20 ans converti à l'islam n'a plus de nouvelles. Il serait parti en Syrie avec un Français qui fréquentait également la mosquée du Petit-Saconnex (GE), lieu de rencontre d'un groupe de jeunes radicalisés, selon la Tribune de Genève de vendredi.

Après s'être converti, le jeune homme a fait plusieurs voyages en Arabie saoudite et en Tunisie. Ce printemps, il annonce à ses parents qu'il part pour le Maroc. Mais après un long silence radio, ceux-ci apprennent que leur fils est parti en Turquie d'où il serait passé en Syrie.

Groupe radicalisé

En l'espace d'un an, le comportement du jeune homme aurait totalement changé, expliquent ses parents. Ayant perdu sa place d'apprentissage, il s'est isolé et radicalisé. Il fréquentait de plus en plus assidûment la Grande Mosquée de Genève.

Certains pratiquants parlent d'un groupe d'une vingtaine de jeunes très discrets qui sont en rupture et s'y retrouvent pour partager des idées extrémistes.

sbad

Publié le 28 août 2015 - Modifié le 28 août 2015

Imams fichés

Le quotidien genevois révèle également que deux des trois imams de la Grande Mosquée sont fichés en France. Ils font l'objet d'une fiche "S", pour "Sûreté de l’Etat", rédigée par la Direction générale de la sécurité intérieure en France.

Le document évoque un "individu susceptible d’appartenir à la mouvance islamiste radicale internationale".

Le Service de renseignement de la Confédération et la Police judiciaire fédérale ont lancé des investigations, toujours selon la Tribune de Genève.

Interrogés par le journal, les responsables de la mosquée du Petit-Saconnex disent ne pas pouvoir contrôler tous leurs fidèles. "On ne ferme pas les yeux! Il n’y a pas d’endoctrinement de jeunes. Mais si certains vont en Syrie, ce n’est pas de notre responsabilité."

"Tout le monde sait qu'ils sont partis en Syrie"

Les deux voyageurs, le jeune Suisse de 20 ans et le Français parti avec lui en Syrie, sont restés en contact avec des connaissances en Suisse.

Comme ce Suisse converti: "Tout le monde sait à l’interne de la mosquée qu’ils sont en Syrie! réagit-il. Je savais qu’ils étaient favorables aux idées de l’Etat islamique, mais je ne pensais pas qu’ils partiraient."