Modifié le 29 août 2013

Un nouveau projet de plage genevoise aux Eaux-Vives agendé à 2019

Michèle Künzler.
Un nouveau projet de plage des Eaux-Vives à Genève agendé à 2019 Audio de l'info / 1 min. / le 29 août 2013
Les amateurs genevois de baignades dans le lac vont devoir attendre six ans au moins avant de marcher sur la nouvelle plage des Eaux-Vives. Le Conseil d'Etat a présenté mercredi un projet revu et corrigé.

D'abord prévu pour cette année, puis annoncé pour 2017 après l'aboutissement du recours du WWF, le projet de plage des Eaux-Vives est désormais agendé à 2019 au plus tôt, selon le nouveau calendrier présenté par le Conseil d'Etat genevois. Mais cette fois, tout sera fait pour que le dossier passe la rampe en cas de nouveau recours.

Début juillet, la justice avait annulé les autorisations de construire pour la nouvelle plage publique des Eaux-Vives, en raison de lacunes dans la présentation du dossier. Mais le projet va désormais de nouveau de l'avant, assure la conseillère d'Etat Michèle Künzler. Les différentes étapes nécessaires à son aboutissement sont maintenant définies.

Le calendrier arrêté

Des études complémentaires seront réalisées jusqu'en 2014, avant une étape devant le Grand Conseil à l'automne 2015. Quatre ans de plus sont encore prévus pour les procédures d'autorisation de construire et la réalisation.

Malgré l'assurance affichée par Michèle Künzler, un grand travail attend encore les juristes de l'Etat. En face, le WWF a déjà prévenu qu'il recourrait à nouveau contre tout projet comportant d'importants remblais.

Mathieu Cupelin/oang

Publié le 29 août 2013 - Modifié le 29 août 2013