Publié le 21 juillet 2013 - Modifié le 22 juillet 2013

Le système de vote électronique à Genève présenterait des failles

Le Genevois Sébastien Andrivet lors de sa conférence à Paris en juin dernier.
Le Genevois Sébastien Andrivet lors de sa conférence à Paris en juin dernier. [ - ]
Un virus permettant de manipuler le système genevois de vote par internet a été développé par un expert en sécurité informatique qui l'a présenté lors d'une conférence à Paris le mois dernier, selon le Matin Dimanche.

Une expert en sécurité informatique a trouvé le moyen de manipuler le système de vote électronique dans le canton de Genève. Le spécialiste genevois l'a démontré lors d'une conférence à Paris, en juin dernier, selon des informations du Matin Dimanche.

Le virus développé par le Genevois Sébastien Andrivet, qui n'a jamais été utilisé contre l'Etat de Genève, permet de changer un "non" en "oui" et inversement, sans que l'internaute puisse s'en apercevoir.

Cette faille a également été observée par l'équipe du professeur Eric Dubuis à la HES bernoise.

Failles connues, selon Genève

Cette découverte contredit les audits publiés en avril dernier par Genève qui jugeaient le système suffisamment sûr. La Chancellerie du canton assure que ces faiblesses sont connues de l'administration, mais ne précise pas depuis quand, selon le quotidien romand.

A noter que trois autres cantons ont mis en place un système de vote par internet, à savoir Bâle, Berne et Lucerne. Quant au Valais, il prévoit de le tester en novembre prochain.

Vidéo de la conférence à Paris de Sébastien Andrivet:

hend