Publié le 04 janvier 2013

Des poubelles révolutionnaires sont testées à Genève

) Les nouvelles poubelles devraient faciliter la vie de la voirie genevoise.
Les nouvelles poubelles devraient faciliter la vie de la voirie genevoise. [Martial Trezzini - Keystone]
Deux nouvelles poubelles à 8000 francs l'unité sont testées par la Ville de Genève. Grâce à un système à énergie solaire, elles compressent les déchets et donc augmentent leur taux de remplissage.

La Ville de Genève teste des poubelles d'un nouveau genre, les «Big Belly», soit «grosses bedaines » en français. Ces installations, déjà utilisées à Fribourg et en région parisienne, se servent de l'énergie solaire pour compresser les déchets qu'elles contiennent. Elles se remplissent du coup moins vite.

Pour le moment, deux poubelles de ce type ont été installées sur le domaine public, l'une à Rive et l'autre sur le boulevard Carl-Vogt, a fait savoir vendredi le porte-parole du département municipal de l'environnement urbain et de la sécurité (DEUS), Cédric Waelti, confirmant une information de la Tribune de Genève.

Gain de temps coûteux

Grâce à ces nouvelles poubelles, la Ville de Genève compte faire gagner du temps à la voirie. Celle-ci devrait passer moins souvent pour vider les récipients et pourrait du même coup se consacrer à d'autres tâches de nettoyage.

Les nouvelles poubelles ont un défaut: leur prix. Elles coûtent 8000 francs l'unité. La municipalité tirera un bilan de l'expérience à la fin du mois et le patron du DEUS, Guillaume Barazzone, décidera à ce moment de l'achat ou non de poubelles supplémentaires.

Celles-ci seraient placées uniquement dans des endroits fréquentés, le but n'étant pas de remplacer toutes les poubelles existantes par de nouvelles.

ats/aduc