Publié le 16 avril 2018

Une commune fribourgeoise voit partir une société et 45% de ses recettes

Cressier FR: 45% des recettes fiscales se sont envolées d'un coup
Cressier FR: 45% des recettes fiscales se sont envolées d'un coup 19h30 / 2 min. / le 16 avril 2018
Sur les hauts de Morat, le village de Cressier vit des heures difficiles. A la fin de 2017, il a appris que son contribuable principal lui avait tourné le dos. Bio-Rad, actif dans le domaine médical, a déplacé son siège européen à Bâle.

Auparavant, Cressier (FR) avait profité de la manne amenée par Bio-Rad. La commune avait rénové son centre pour 10 millions de francs en puisant 8 millions dans ses caisses.

C'est que l'entreprise américaine, qui développe et commercialise des tests et systèmes de diagnostics pour laboratoires d'analyses médicales, apportait 45% des recettes fiscales totales de la commune.

Mais juste avant Noël, la commune apprend que la société a déplacé son siège à Bâle. Le changement s'est fait au 1er avril 2017. Le canton était au courant depuis huit mois, mais secret fiscal oblige, il n'en a rien dit à la commune.

La commune dans laquelle vivent quelque 1000 personnes devra relever son taux d’imposition et réintroduire une taxe sur les biens immobiliers, disparue en 2009, pour pallier ce manque-à-gagner.

A noter que si le siège déménage à Bâle, le site de production ainsi que la plupart des employés restent toutefois à Cressier.

Nicolas Beer/cab

Publié le 16 avril 2018