Modifié le 03 janvier 2018

L'UDC lance Ruedi Schläfli dans la course au Conseil d'Etat fribourgeois

Le président de l'UDC fribourgeoise Ruedi Schläfli est également chef technique de l'association romande de lutte suisse, photographié ici le 8 août 2016.
L'UDC Ruedi Schläfli candidat au Conseil d'Etat fribourgeois Le 12h30 / 2 min. / le 03 janvier 2018
L'UDC fribourgeoise va briguer la succession de la ministre verte Marie Garnier à l'élection complémentaire du 4 mars. Le parti cantonal présente comme candidat Ruedi Schläfli, député au Grand Conseil depuis 2011.

Également président de l'UDC cantonal depuis 2017, Ruedi Schläfli est un agriculteur de 43 ans. Il "saura avoir une vision pragmatique mais aussi futuriste pour le canton", écrit mercredi le parti dans un dossier de presse. "Ses qualités humaines et professionnelles font de lui une personne parfaitement intégrable dans un collège gouvernemental."

Les objectifs de Ruedi Schläfli seront d'octroyer aux PME et aux agriculteurs une liberté de fonctionnement maximale avec un développement optimal, ajoute l'UDC.

Élection le 4 mars

Les Fribourgeois se rendront aux urnes le 4 mars. La cheffe du groupe écologiste au Grand Conseil, Sylvie Bonvin-Sansonnens, est sur les rangs pour défendre le siège. Mais la gauche pourrait partir désunie. La conseillère nationale socialiste Valérie Piller Carrard a déjà fait part de son intérêt.

A droite, outre Ruedi Schläfli, le PLR compte lancer le député au Grand Conseil Didier Castella. Le délai pour le dépôt des listes est le 22 janvier.

>> L'interview de Ruedi Schläfli dans Forum:

Le président de l'UDC fribourgeoise Ruedi Schläfli.
Forum - Publié le 03 janvier 2018

ats/ta

Publié le 03 janvier 2018 - Modifié le 03 janvier 2018