Publié le 29 décembre 2017

En situation financière fragile, l'Hôpital fribourgeois se rebelle contre l'Etat

Une vue du bâtiment de l'Hôpital fribourgeois à Fribourg.
Une vue du bâtiment de l'Hôpital fribourgeois à Fribourg. [Jean-Christophe Bott - Keystone]
Le conseil d'administration de l'Hôpital fribourgeois (HFR) refuse de signer les mandats de prestations que lui confie l'Etat pour 2018. Il les juge insuffisamment rémunérés, révèle vendredi La Liberté.

Le président du conseil d'administration de l'HFR, Philippe Menoud, a confirmé l'envoi d'une lettre le 21 décembre au gouvernement cantonal. Il inscrit cette décision dans les démarches entreprises par l'institution pour améliorer sa situation financière alors que le budget 2018 n'a toujours pas été adopté, explique le quotidien fribourgeois.

Pour l'année 2017, le déficit devrait être proche de 10 millions de francs. Une somme qui s'ajoutera aux 7 millions de pertes comptabilisés en 2016.

Pas de commentaire du gouvernement

En septembre dernier, le conseil d'administration avait déjà réclamé une aide étatique accrue. En charge du Département de la santé, Anne-Claude Demierre avait invité l'HFR à d'abord réduire ses coûts, jugés trop élevés.

Sollicité par La Liberté, le Conseil d'Etat fribourgeois a indiqué ne pas faire de commentaire. La position de l'HFR doit être examinée "lors d'une prochaine séance".

kg

Publié le 29 décembre 2017