Modifié le 07 novembre 2017

Innovation et fusion de communes au menu de la législature fribourgeoise

Le président du Conseil d'Etat fribourgeois Maurice Ropraz.
Le président du Conseil d'Etat fribourgeois Maurice Ropraz. [Anthony Anex - Keystone]
Le canton de Fribourg veut s'imposer comme pôle économique et d'innovation, et renforcer son centre par la fusion des communes du Grand Fribourg. Le Conseil d'Etat a présenté mardi son programme pour la nouvelle législature.

Le canton a de nombreux atouts qu'il s'agit de cultiver, a relevé le président du gouvernement Maurice Ropraz. Reste que Fribourg doit encore forger sa place dans le paysage suisse, en particulier entre les pôles lémanique et bernois.

Selon le Conseil d'Etat, il est indispensable pour cela de dynamiser le centre du canton, ce qui passe par la fusion des communes autour de la capitale cantonale, qui devrait profiter à tout le canton.

>>Lire: Le futur Grand Fribourg fusionné défini provisoirement à neuf communes

215 millions de francs par an

Le gouvernement prévoit des investissements "ambitieux" (en moyenne 215 millions de francs par an) pour le canton. Celui-ci peut se le permettre, car sa situation financière est saine, a souligné le chef des finances Georges Godel.

Le plan financier concocté par le gouvernement - exercice certes théorique et rempli d'incertitudes - fait entrevoir un déficit cumulé de 327,4 millions de francs de 2018 à 2021. En l'état, un résultat positif de 0,2 million est prévu en 2018, puis des déficits de 67,2 millions en 2019, 124,9 millions en 2020 et 135,5 millions en 2021.

hend avec ats

Publié le 07 novembre 2017 - Modifié le 07 novembre 2017