Modifié le 29 octobre 2016

L'entente parfois contre-nature de la droite fribourgeoise pour les élections

Bras dessus, bras dessous sur les affiches, les candidats de la droite ne sont pas si proches que cela politiquement.
Bras dessus, bras dessous sur les affiches, les candidats de la droite ne sont pas si proches que cela politiquement. [Jean-Christophe Bott - Keystone]
PDC, PLR et UDC partent unis dans la course au Conseil d'Etat fribourgeois. Une alliance qui pourrait permettre le retour de l'UDC au gouvernement, mais qui paraît contre-nature, selon les données de la plateforme smartvote.

Les citoyens fribourgeois se rendront aux urnes le 6 novembre pour renouveler leurs autorités cantonales. Au Conseil d'Etat, la droite bourgeoise veut renforcer sa majorité en visant un cinquième siège au détriment de la gauche. Pour y arriver, elle présente une coalition PDC, PLR et UDC.

Les données smartvote - la plate-forme d'aide au vote alimentée par les réponses des candidats - indiquent que la différence entre les blocs de gauche et de droite n'est pas limpide. Une fracture idéologique apparaît au sein même de la coalition de droite, montre une analyse menée par La Liberté en collaboration avec la RTS.

Le PDC aussi proche du PS que de l'UDC

Si sur la majorité des thèmes PDC et PLR se retrouvent, ce n'est pas le cas de l'UDC, parfois isolée face à ses colisiters. L'entente entre PDC et UDC sur 60% des sujets est similaire à celle que les démocrates-chrétiens partagent avec les socialistes.

En comparant directement les différents candidats au gouvernement, le fossé apparaît encore plus large. Ainsi, le PDC Olivier Curty n'est pas d'accord sur la moitié des sujets avec l'UDC Stéphane Peiry, pourtant son colistier. Les thèmes liés à l'immigration et aux assurances sociales alimentent particulièrement les différences.

Steiert et Curty très proches

Si les alliances devaient uniquement se décider sur les profils smartvote, Olivier Curty devrait plutôt partager un bulletin avec le socialiste Jean-François Steiert, avec qui il se retrouve sur 70% des thèmes.

A gauche, les avis semblent souvent partagés, avec 75% de similarité dans les questionnaires smartvote. A noter cependant un décalage vers la droite pour la verte Marie Garnier.

La position des candidats au Conseil d'Etat:

mre

Publié le 29 octobre 2016 - Modifié le 29 octobre 2016