Mise à jour le 27 juillet 2013

Le PDC fribourgeois vote l'alliance électorale sous conditions

Les Fribourgeois doivent choisir le successeur d'Isabelle Chassot au Conseil d'Etat.
Le peuple fribourgeois devra choisir en septembre le successeur d'Isabelle Chassot au Conseil d'Etat. [Peter Klaunzer - Keystone]
A Fribourg, les démocrates-chrétiens fribourgeois ont voté vendredi pour l'alliance électorale avec le PLR et l'UDC, en excluant les élections fédérales de 2015.

Réunis à Neyruz (FR), les délégués du Parti démocrate-chrétien (PDC) fribourgeois se sont prononcé vendredi soir en faveur d'une alliance électorale avec le Parti libéral-radical (PLR) et l'Union démocratique du centre (UDC) par 205 voix contre 35.

La convention souhaitée par les délégués comprend une entente des partis pour soutenir à l'élection complémentaire au Conseil d'Etat du 22 septembre la candidature unique du PDC Jean-Pierre Siggen. Elle implique aussi une liste commune lors des élections au Conseil d'Etat de 2016.

Conserver une majorité de droite

Les délégués PDC ont en revanche refusé d'inclure les élections fédérales de 2015, une clause pourtant présentée comme sine qua non lors des négociations initiales entre les 3 partis. Le PLR et l'UDC doivent donc maintenant se prononcer sur cette nouvelle version de la convention.

L'enjeu pour ces partis lors de l'élection de septembre - visant à remplacer Isabelle Chassot qui rejoint l'Office fédéral de la culture - consiste à conserver une majorité de droite au Conseil d'Etat, pour l'heure composé de trois PDC, un PLR, deux PS et une Verte.

ats/ptur