Modifié le 25 février 2013

Les 18e Salons de Modeste font se rencontrer les Fribourgeois

Au soir de la fête, des particuliers acceptent d'ouvrir leur salon à des inconnus (photo d'illustration).
Au soir de la fête, des particuliers acceptent d'ouvrir leur salon à des inconnus (photo d'illustration). [Eric Audras - AltoPress - PhotoAlto]
En participant vendredi à la 18e édition des Salons de Modeste, les habitants de la ville de Fribourg s'offrent la surprise d'accueillir des visiteurs qu'ils ne connaissent pas.

La première édition des Salons de Modeste a eu lieu le 24 février 1995, jour de la Saint-Modeste. Le Saint a désormais disparu, mais son prénom a donné lieu à une manifestation originale qui se tient chaque année, le vendredi le plus proche du 24 février.

Au soir de la fête, des particuliers acceptent d'ouvrir leur salon à des inconnus. Les adresses de l'ensemble des personnes qui reçoivent sont publiées dans les médias de la région. Guidés par un critère aléatoire chaque année renouvelé, les participants se rendent dans les Salons dès 19h00.

Les rencontres dans les salons peuvent se poursuivre toute la nuit mais, dès 21h30, les hôtes dévoilent le lieu de la fête qui réunit en seconde partie de soirée les participants de tous les Salons. Cette fête se déroule chaque année dans un nouvel endroit. Celle-ci s'est déjà tenue au Musée d'Histoire naturelle, au couvent des Augustins, au Château d'Affry ou encore à l'ancienne Auberge de Zaehringen.

ats/ptur

Publié le 22 février 2013 - Modifié le 25 février 2013