Modifié le 03 décembre 2012

Plus de 1500 personnes pour célébrer les 20 ans du non à l'EEE

L'ancien conseiller fédéral Christoph Blocher était un des orateurs de la journée
L'ancien conseiller fédéral Christoph Blocher était un des orateurs de la journée [Peter Klaunzer - ]
Christoph Blocher s'est félicité dimanche à Bienne du "non" à l'Espace économique européen (EEE) il y a 20 ans. La fête, notamment organisée par l'UDC et l'ASIN, a réuni plus de 1500 personnes, encadrées par un important dispositif policier.

Plus de 1500 personnes, 4000 selon les organisateurs, ont participé dimanche après-midi à Bienne à une manifestation pour fêter le 20e anniversaire du "non" à l'Espace économique européen (EEE). L'événement était notamment organisé par l'Union démocratique du centre (UDC) et l'Action pour une Suisse indépendante et neutre (ASIN).

L'ancien conseiller fédéral UDC Christoph Blocher a souligné que grâce à la décision du peuple suisse le 6 décembre 1992, la liberté et la prospérité ont connu au cours des 20 dernières années un développement bien meilleur en Suisse qu'au sein de l'Union européenne (UE). Il a mis en garde contre une stratégie du Conseil fédéral qui vise toujours une adhésion à l'UE. Pour le Zurichois, la voie de l'indépendance reste la meilleure pour la Suisse.

Important dispositif policier

Parmi les autres orateurs, le professeur genevois de sociologie Ueli Windisch a pour sa part jugé le système politique helvétique en contradiction avec ce qu'est devenue l'UE. Celle-ci est "centralisatrice, autoritaire non participative et souvent non démocratique".

La police a déployé un important dispositif pour éviter d'éventuels incidents lors de la manifestation. Des contrôles d'identité ont été effectués aux abords de la gare ainsi que sur le périmètre de la manifestation.

Cette commémoration intervient alors que l'idée d'une adhésion à l'Espace économique européen (EEE) ressurgit. Le président du PDC Christophe Darbellay veut en effet relancer le débat sur l'EEE. En octobre, l'ancien secrétaire d'Etat Franz Blankart avait affirmé lui que seul un EEE adapté à la situation actuelle sortira la Suisse de son impasse vis-à-vis de l'UE.

sipa/lan

Publié le 02 décembre 2012 - Modifié le 03 décembre 2012