Modifié le 12 juillet 2018

Le législatif zurichois approuve le projet de stade de foot au Hardturm

Le projet de stade et de tours proposé par les investisseurs.
Le législatif zurichois approuve le projet de stade de football au Hardturm Le 12h30 / 1 min. / le 12 juillet 2018
Le nouveau projet de stade de football à Zurich franchit un obstacle. Le Parlement municipal a approuvé mercredi la cession du site du Hardturm à des investisseurs privés. Les citoyens auront le dernier mot.

Par 73 voix contre 37 et sept abstentions, le législatif communal a donné son feu vert à un arrangement avec les investisseurs privés. L'accord permettrait, après deux tentatives infructueuses en moins de 20 ans (voir encadré), de construire un stade sur le site du Hardturm, à l'ouest de la ville.

Destinée au FC Zurich et aux Grasshoppers, ne sera pas financée par la ville. Cette dernière cède en revanche le site gratuitement aux investisseurs et renonce du même coup aux 50 millions de francs que lui avait coûté le rachat du terrain.

Un projet à 570 millions

Inaugurée en 2021 au plus tôt, l'arène sera louée par une société d'exploitation créée par les deux clubs.

Le projet des investisseurs Credit Suisse, HRS et de la coopérative de logements ABZ coûte 570 millions de francs. Sur 55'000 m2, il réunit un stade de 18'500 places, 173 logements de coopératives dans des immeubles et deux tours de 137 mètres, comprenant 600 appartements de luxe pour la plupart. Ces deux dernières doivent permettre de financer le stade.

ats/mre

Publié le 12 juillet 2018 - Modifié le 12 juillet 2018

Votation en novembre

La partie est toutefois loin d'être gagnée en vue de la votation communale qui devrait avoir lieu en novembre. La droite soutient le projet, mais la gauche majoritaire est partagée en raison des deux futures tours habitables, les plus hautes de Zurich.

Leur intégration dans le paysage et la part belle qu'elles donnent aux logements peu abordables divisent le PS, les Verts et la gauche alternative.

Vingt ans de projets

En 2003, les citoyens avaient déjà approuvé un projet de stade de football, lancé en 1998. Il s'agissait d'un projet de partenariat public/privé doté de 30'000 places. Il a finalement dû être enterré en raison de nombreuses oppositions administratives.

L'ancien stade vieillissant du Hardturm a, lui, été rasé en 2009. L'équipe de Grasshopper déménageait alors au Letzigrund, où le club fait ménage commun avec le FCZ.

Un second projet de nouveau stade au Hardturm - 19'000 places - a échoué dans les urnes en 2013. Les citoyens refusaient de justesse un projet entièrement financé par la ville tout en approuvant les logements qui lui étaient liés.