Modifié le 10 juin 2018

De Saint-Gall à Soleure, tour d'horizon des votations en Suisse alémanique

Façade d'une école primaire dans le canton de Bâle-Campagne (image d'archives).
Façade d'une école primaire dans le canton de Bâle-Campagne (image d'archives). [Matthias Waeckerlin - Keystone]
Plusieurs cantons alémaniques ont aussi vécu dimanche au rythme de votations de portée cantonale, comme Schaffhouse, Lucerne, Schwyz, Nidwald, Bâle-Campagne, Soleure, Zurich ou Saint-Gall. Tour d'horizon des résultats.

SCHAFFHOUSE: pas de moratoire sur la fermeture des postes

Il n'y aura pas de moratoire sur la fermeture des bureaux de poste dans le canton de Schaffhouse. Les citoyens ont refusé par 54,3% des voix une initiative exigeant qu'une initiative parlementaire cantonale soit envoyée aux Chambres fédérales pour demander un moratoire de cinq ans. Le texte demandait aussi que des magasins et des kiosques puissent continuer à vendre des billets CFF. La participation a atteint 61,8%.

Les citoyens du canton ont en revanche accepté par 71,8% des votants la fusion des sociétés de bus de la Ville de Schaffhouse et de celles de la région. Elle sera effective au début de 2019. La nouvelle entité sera propriété de la Ville.

Les Schaffhousois ont encore dit oui à 60,6% à la construction d'un nouveau bâtiment pour la police.

Ils ont enfin donné leur aval, à 55,2%, à la création d'un nouvel Office cantonal de la circulation et de la navigation.

ZURICH: pas de baisse du financement des transports publics

Les citoyens zurichois ont refusé de réduire le montant versé par le canton dans le fonds en faveur du trafic qui sert notamment à financer des projets de transports publics. Le gouvernement souhaitait réduire de 70 à 60 millions, puis à 20 millions dès 2019, la somme que le canton verse annuellement dans ce fonds. Mais suite au référendum du PS et des Verts, la proposition gouvernementale a été rejetée par 66,7% des votants. La participation a atteint 34,2%.

Les Zurichois ont en revanche accepté à 53,5% une modification de la loi d'impôt. Elle prévoit que les entreprises installées dans le canton qui vendent un immeuble doivent faire figurer leurs pertes dans leur déclaration fiscale sur les gains immobiliers. Jusqu'à présent, seules les entreprises sises hors du canton devaient procéder ainsi.

BÂLE-CAMPAGNE: 2 langues étrangères à l'école primaire

Les écoliers de Bâle-Campagne continueront d'apprendre deux langues étrangères à l'école primaire. Les citoyens du canton ont refusé une initiative exigeant que seul le français soit enseigné au primaire et que l'anglais soit relégué au secondaire. L'initiative "Arrêtons la surcharge des élèves: une seule langue étrangère à l'école primaire suffit" a été rejetée par 67,7% des votants. La participation a atteint 31,3%.

Les Bâlois se sont aussi prononcés sur deux autres sujets touchant l'école. Ils ont refusé à 58,7% une modification de la loi sur l'éducation qui prévoit de remplacer le conseil scolaire par un conseil consultatif en matière d'éducation. Ils ont en revanche accepté à 84,2% de confier au gouvernement le soin d'établir le plan scolaire détaillé.

Les citoyens de Bâle-Campagne ont encore accepté à 54,3% de supprimer la limite sur le montant maximal de la taxe perçue sur les demandes de permis de construire, aujourd'hui fixée à 100'000 francs. Le gouvernement souhaitait relever la limite à 150'000 francs. Le Parlement a estimé qu'il n'y a pas de raison de fixer une limite.

BÂLE-VILLE: 4 fois oui à la protection des locataires

Les citoyens de Bâle-Ville ont accepté quatre initiatives exigeant une meilleure protection des locataires. Ils ont ainsi dit oui à 61,8% à "Vivre sans crainte d'expulsion" qui prévoit que les rénovations totales d'immeubles soient soumises à autorisation si le taux d'appartements vides sur le marché est inférieur à 1,5%. Ils ont aussi adopté "Protection des locataires dès l'entrée dans l'appartement" (72% des voix), obligeant le locataire d'être informé du loyer payé par son prédécesseur.

Ils ont encore dit oui à "Protection des locataires au tribunal"(50,1% des votants) et "Droit au logement"(57,4%). La participation a atteint 43,8%.

NIDWALD: nouveau refus au stockage de déchets radioactifs

Les Nidwaldiens ont une nouvelle fois exprimé leur opposition au stockage de déchets radioactifs sur leur territoire. Ils soutiennent leur gouvernement cantonal qui demande au Conseil fédéral de ne pas retenir le site du Wellenberg. A une très nette majorité de 89%, les votants ont approuvé la prise de position de leur gouvernement concernant le Wellenberg. La participation a atteint 35,5%.

Le vote portait sur la réponse donnée par le gouvernement à une procédure de consultation de la Confédération à propos du stockage de déchets faiblement et moyennement radioactifs. Dans sa réponse, l'exécutif cantonal estime que le site du Wellenberg ne convient pas, notamment pour des raisons d'ordre géologique.

LUCERNE: vers une efficacité énergétique accrue...

Les Lucernois ont accepté à 58,7% la révision de la loi sur l'énergie qui prévoit d'améliorer l'efficacité énergétique des bâtiments. L'UDC avait lancé un référendum contre ce texte. La participation a atteint 35,3%.

Le nouveau texte est une conséquence de la stratégie énergétique 2050 adoptée par le peuple suisse en mai 2017. Il a pour objectif de réduire la consommation d'énergie des bâtiments et d'encourager l'utilisation d'énergies renouvelables.

... mais pas dans le canton de SOLEURE

Les citoyens soleurois ont en revanche refusé - par 70,5% des voix - une modification de leur loi cantonale sur l'énergie qui visait à améliorer l'efficacité énergétique des bâtiments. Le projet découlait de la nouvelle stratégie énergétique 2050 adoptée par le peuple suisse en mai 2017. La participation a atteint 37,2%.

SAINT-GALL: oui à la caisse de pension et au master en médecine

Les citoyens saint-gallois ont approuvé à 59,4% un crédit de 128 millions de francs pour la caisse de pensions du canton. Ce montant permet de corriger une erreur d'estimation commise en 2013 lors de l'autonomisation de la caisse. La participation a atteint 31,7%.

Les Saint-Gallois ont aussi très largement accepté (85'102 oui contre 13'821 non) que l'Université de Saint-Gall puisse offrir aux étudiants la possibilité de faire un master en médecine.

ZOUG: toilettage constitutionnel adopté

Les citoyens zougois ont accepté un toilettage linguistique de leur Constitution cantonale qui date de 1894. Par exemple, le terme "faible d'esprit" est désormais remplacé par "incapable de discernement". La modification a été approuvée par 93,2% des votants. La participation a atteint 40,4%.

SCHWYZ: achat du "Biberhof" accepté

Les Schwytzois ont accepté à 59% un crédit de 5,35 millions de francs pour l'achat par le canton du bâtiment "Biberhof" à Bennau (SZ). Il sert de centre pour requérants depuis 2015. L'UDC avait lancé le référendum contre ce projet. La participation a atteint 36%.

>> Sujets traités sur les antennes de la RTS, dans l'émission spéciale consacrée à la journée de votations, le 10 juin.

agences/gax

Publié le 10 juin 2018 - Modifié le 10 juin 2018