Publié le 20 décembre 2017

Un modèle de covoiturage en région rurale a trouvé son public

Un modèle de covoiturage desservant une zone rurale isolée connaît un joli succès dans le canton de Lucerne. Plus spontané que d'autres systèmes, il propose une sorte d'auto-stop sécurisé.

Baptisée Taxito, cette offre de covoiturage est proposée dans deux régions lucernoises peu peuplées et mal desservies par les transports publics, Grossdietwil et Luthern/Willisau/Zell. Elle a également été lancée il y a deux ans dans l'Arc jurassien, entre La Chaux-de-Fonds, Le Locle et la localité française de Morteau.

Les clients intéressés se rendent à un arrêt de bus possédant une borne électronique du système et envoient, via sms, un code correspondant à la destination souhaitée. Une lumière s'allume alors sur le panneau Taxito et n'importe quel automobiliste peut s'arrêter.

>> Ecouter le reportage de Delphine Gendre dans la Matinale.

Le covoiturage se fait à partir des arrêts de bus.
Ici la Suisse - Publié le 20 décembre 2017

Moyens de transport complémentaires

Après deux ans d'existence, Taxito a montré qu'il répondait à un besoin, notamment des randonneurs. La fréquentation de la ligne de car postal a du reste augmenté depuis qu'il existe, ce qui prouve que les deux moyens de transport sont tout à fait complémentaires. Cela devrait encourager d'autres régions mal desservies à tenter l'expérience.

oang

Publié le 20 décembre 2017