Modifié le 15 décembre 2017

Les dégâts des éboulements de Bondo se chiffrent à 41 millions de francs

Le village sinistré de Bondo (GR), dans le Val Bregaglia, photographié le 18 septembre 2017.
Le village sinistré de Bondo (GR), dans le Val Bregaglia, photographié le 18 septembre 2017. [Gian Ehrenzeller - keystone]
Les éboulements de Bondo (GR) du 23 août dernier ont causé pour près de 41 millions de francs de dégâts, a indiqué jeudi soir la commune de Bregaglia, dont Bondo fait partie.

La commune a subi pour quelque 20 millions de francs de dégâts. La moitié touche les infrastructures, l'autre les coûts de remise en état ou nécessités par les mesures d'urgence. L'assurance immobilière cantonale assume la plus grosse part: quelque 12,5 millions pour 99 bâtiments touchés, dont le tiers est complètement détruits.

Ces estimations ne tiennent pas compte des coûts supportés par le pool d'assurances privées. Elles s'appuient sur les coûts déjà connus ainsi que sur des prévisions des travaux de consolidation restant à réaliser. Mais il faut s'attendre à de nouvelles dépenses à plus long terme, vu les dangers qui demeurent.

12 millions récoltés par la Chaîne du Bonheur

Pour l'heure, la Chaîne du Bonheur a déjà récolté près de 12 millions de francs de dons. Bondo bénéficie également de la solidarité de nombreuses autres collectivités publiques ou organisations privées.

Le 23 août, trois millions de mètres cubes de roche se sont détachés du Piz Cengalo. L'éboulement, le plus important depuis 100 ans, a emporté huit promeneurs et les coulées de boue qui ont suivi ont provoqué d'importants dégâts à Bondo, Spino et Sottoponte.

Vendredi à Soglio, le conseiller d'Etat Mario Cavigelli et trois membres du groupe d'experts présenteront les premières conclusions des recherches menées sur les causes de la catastrophe.

ats/fme

Publié le 14 décembre 2017 - Modifié le 15 décembre 2017