Modifié le 06 novembre 2017

La centrale de Leibstadt contrainte de rendre publiques ses émanations

La centrale de Leibstadt, en Argovie.
La centrale de Leibstadt, en Argovie. [Alessandro Della Bella - Keystone]
La centrale nucléaire de Leibstadt (AG) a publié lundi l'ensemble des données sur la teneur en substances radioactives de ses rejets de vapeur dans l'atmosphère du 1er janvier 2013 au 1er novembre 2014.

L'Inspectorat fédéral de la sécurité nucléaire (IFSN) a décidé que les données devaient être mises à disposition de Greenpeace et de la population.

Les rejets respectent les limites fixées comme le montraient déjà les rapports 2013 et 2014 sur la radioprotection, a précisé lundi l'IFSN.

Intérêt public

Greenpeace avait demandé à pouvoir consulter ces données. La centrale avait refusé. Greenpeace avait fait recours au Tribunal administratif fédéral (TAF) qui avait donné raison à la centrale. Selon le TAF, l'intérêt à la protection du secret des données doit prévaloir sur l'intérêt public à les divulguer.

Greenpeace avait alors porté l'affaire devant le Tribunal fédéra. En septembre, celui-ci avait accepté le recours et annulé le jugement du TAF. Selon les juges de Mon Repos, l'intérêt public à faire connaître ces données doit l'emporter.

ats/hend

Publié le 06 novembre 2017 - Modifié le 06 novembre 2017